Par: Midhat Zaman le 27 mai, 2022
Midhat Zaman

Un sondage récent révèle que plus de la moitié des employeurs canadiens connaissent des taux de roulement du personnel sans précédent. En fait, pas moins de 40 % des gens admettent être plutôt susceptibles de quitter leur employeur actuel dans les six prochains mois. 

Les organisations qui prennent le temps de comprendre les raisons de départ des employés et qui s’efforcent réellement de rectifier la situation seront les mieux placées pour faire face à la pénurie de talents. Voici cinq conseils qui peuvent vous aider à réduire le roulement du personnel et à améliorer la rétention du personnel dans votre entreprise.

 

Bien comprendre les raisons de départ

Au lieu d’adopter une solution de manière précipitée, il est mieux de prendre le temps de comprendre les facteurs qui poussent des personnes à quitter leur emploi. Voici un aperçu des principales raisons :

  • Stress : Le stress au travail est l’une des principales raisons pour lesquelles les gens quittent leur emploi. Les longues heures de travail, l’incapacité à atteindre un bon équilibre travail-vie personnelle et l’épuisement professionnel peuvent les user, jusqu’à les pousser à bout et les contraindre à changer d’emploi.

  • Rémunération insuffisante : Le coût de la vie est de plus en plus élevé. Si leur salaire et leurs avantages sociaux ne leur permettent pas de mener un train de vie décent, les employés iront voir ailleurs, surtout dans le contexte actuel du marché du travail où ils sont en position de force.

  • Manque de reconnaissance : Les gens veulent renforcer leur autonomie d’action et être reconnus pour leur travail. S’ils ne se sentent pas appréciés à leur juste valeur, ils risquent de passer à autre chose.

  • Mauvaises pratiques de gestion : Ce sont les gestionnaires qui guident leurs équipes. Si leurs attentes sont irréalistes, qu’ils ne montrent pas l’exemple ou créent un environnement de travail toujours sous pression, les employés auront du mal à établir des relations humaines positives au travail et finiront par rechercher une entreprise mieux dirigée.

  • Culture toxique : Si une entreprise n’a pas de valeurs fondatrices, qu’elle fonctionne sur la base de la concurrence plutôt que de la coopération ou qu’elle évite les nominations internes, le personnel peut ressentir de la frustration et de la colère, ce qui peut pousser les gens à partir.

  • Insatisfaction : Les personnes d’aujourd’hui recherchent plus qu’un simple chèque de paie, elles veulent aussi laisser leur marque. Les gens démissionnent souvent parce qu’ils souhaitent faire un travail qui a un sens et qui leur procure un sentiment d’épanouissement.

5 mesures à prendre pour améliorer la rétention du personnel

Créer un environnement de travail où les gens sont satisfaits, heureux et productifs, et où ils désirent rester, n’a finalement rien de si mystérieux. Voici cinq conseils pour vous aider à démarrer :

 

 1. Mettre en place de bonnes pratiques de recrutement

Avant de vous précipiter pour pourvoir un poste, assurez-vous de disposer d’un processus de recrutement bien défini sur lequel votre équipe RH peut s’appuyer. 

Un aperçu du processus d’embauche chez Dialogue : 

1. Ouverture de poste

Les équipes de recrutement s’assurent qu’elles ont une bonne compréhension du poste et des compétences essentielles requises. 

2. Examen des candidatures

Nous déterminons quelles sont les candidatures qui ont une expérience professionnelle pertinente et sélectionnons celles qui correspondent le mieux au profil recherché.

3. Appel de présélection

Un appel de 30 minutes nous permet de déterminer si les candidatures correspondent à nos besoins et à nos valeurs.

4. Entretien technique

D’abord, les personnes sont invitées à relever une étude de cas à domicile. Ensuite, nous les convions à un entretien d’une durée de 60 minutes. Lors de l’entretien, celles-ci ont l’occasion de présenter leur processus de réflexion et de se projeter dans le poste.

5. Entretien sur le parcours professionnel

Cet entretien final nous donne l’occasion d’examiner de manière approfondie le parcours professionnel des candidats et de déterminer les caractéristiques et les expériences qui en font d’excellentes candidatures. 

6. Vérification des références

Nous communiquons avec des références pour comprendre le potentiel de rendement de la personne 

7. Une offre est envoyée au candidat

Gardez également à l’esprit que les candidatures ne se limitent pas aux compétences ni à l’expérience. Misez sur le potentiel des gens. Réfléchissez à la façon dont une nouvelle recrue pourrait contribuer à votre organisation à long terme et s’y épanouir. 

 

2. Développer sa marque d’employeur

Votre site Web et votre présence sur les médias sociaux sont le visage public de votre marque. Ils sont aussi le premier point de contact pour les talents potentiels qui s’intéressent à votre organisation. Avant de postuler, les gens se renseigneront sur vous en ligne pour voir si votre entreprise leur convient. 

Veillez à créer une page carrière attrayante aux yeux des personnes que vous recherchez et ne négligez pas votre présence sur les médias sociaux. Assurez-vous que vos comptes Instagram et LinkedIn mettent en valeur les qualités de votre entreprise et reflètent tout ce que votre lieu de travail a à offrir.

 

3. Savoir reconnaître les bons coups

Après avoir pris la peine d’attirer et de former les meilleurs talents, vous ne voulez pas les perdre. La reconnaissance est un moyen simple, mais très efficace de vous assurer que votre équipe est heureuse. 

Prenez régulièrement le temps de souligner la portée de leurs contributions dans des contextes informels et décontractés, entre autres lors des réunions quotidiennes ou des discussions d’équipe. Vous devez également rechercher des occasions de souligner leurs contributions dans des contextes plus formels, par exemple, lors de la remise de prix d’entreprise ou de la tenue de cérémonies de reconnaissance. Une plateforme de reconnaissance en ligne est un autre moyen simple et efficace permettant aux gens de célébrer leurs victoires. 

 

4. Faire place à la croissance

La plupart des gens souhaitent développer leurs compétences, relever de nouveaux défis et acquérir de nouvelles responsabilités. S’ils ont l’impression de s’enliser dans la routine, ils risquent de rechercher des occasions plus stimulantes ailleurs. 

Organiser des entretiens trimestriels et annuels avec les employés pour discuter de leurs objectifs est un excellent moyen de leur permettre de s’investir pleinement dans leur parcours professionnel. Veillez à créer des occasions de perfectionnement personnel et professionnel. Discutez avec les employés des projets sur lesquels ils souhaitent travailler et des nouvelles compétences qu’ils souhaitent acquérir. En outre, prévoyez un budget pour les possibilités de formation et encouragez-les à profiter des programmes, des ateliers et des cours qui leur permettront d’élargir leurs compétences. 

 

5. Se concentrer sur le bien-être de votre équipe   

Selon une enquête récente, 20 % des personnes travaillant au Canada qui se sentent stressées ou épuisées disent avoir l’intention de chercher un nouvel emploi, ce qui indique que la santé mentale des employés peut avoir des répercussions sérieuses sur le taux de roulement de votre organisation.

Pour favoriser le bien-être au travail, les leaders d’entreprise doivent avoir les compétences nécessaires pour reconnaître et gérer les signes de stress et d’épuisement professionnel. Les leaders doivent encourager leurs équipes à utiliser leurs jours de congé et de repos, leur confier des projets qui les passionnent et leur fournir des ressources pour les aider à diminuer le stress. Les services de santé mentale, comme Santé mentale+ de Dialogue, peuvent aider les employés à être proactifs quant à leur bien-être et à rechercher l’aide nécessaire, au moment opportun. 

 

Diminuer le roulement du personnel grâce à une solide stratégie de rétention

Le roulement du personnel peut constituer un obstacle majeur à l’instauration d’une culture d’entreprise positive fondée sur des relations de travail durables et productives entre collègues. Un taux de roulement élevé peut également nuire à la croissance de l’entreprise, en réduisant la productivité et la qualité du travail, car les nouvelles recrues demandent du temps d’intégration et de formation. Une solide stratégie de rétention du personnel peut vous aider à faire en sorte que votre équipe soit heureuse, satisfaite et productive, et donc moins susceptible de partir.

 

Un aperçu de ce qui rend le travail chez Dialogue si spécial :

  • Nous favorisons un fort sentiment d’appartenance : Nous sommes une équipe de collègues innovante et bienveillante, qui souhaite gagner ensemble.

  • Nous priorisons la croissance : Nous encourageons nos collègues à atteindre leur plein potentiel et nous les soutenons tout au long de leur parcours.

  • Nous misons sur la flexibilité : Notre équipe a toute la marge de manœuvre nécessaire pour exceller. C’est elle qui détermine le moment et l’endroit où elle se sent la plus productive.

  • Nous investissons dans le bien-être : Notre équipe a accès à des services de santé physique, de santé mentale et de bien-être, pour lui permettre de préserver sa santé et celle de sa famille.

 

Apprenez comment les services de Dialogue améliorent la rétention.

 

Sources :

Thèmes: Pour les organisations