Par: Michelle Normandeau le 12 mars, 2021
Michelle Normandeau

Dans un contexte où les gens sont de plus en plus conscients des effets du stress sur la santé au travail et puisque le nombre de demandes d’invalidité liées à la santé mentale n’a cessé d’augmenter ces dernières années, de nombreuses organisations reconnaissent la nécessité d’offrir un meilleur soutien à leurs employés. Malheureusement, les programmes parrainés par les employeurs ne réussissent pas à procurer aux patients les soins dont ils ont besoin, minant ainsi leurs chances de guérison, parce qu’ils limitent le nombre de séances de thérapie, ne détectent pas les symptômes à temps et font attendre les patients des jours, voire des semaines, pour un rendez-vous.

Le programme de santé mentale novateur de Dialogue, lui, mise sur les retombées positives pour le patient et, par extension, pour votre organisation. Il préconise une approche proactive pour promouvoir le bien-être et la gestion du stress en milieu de travail et offre l’accès à un nombre illimité de traitements personnalisés, auxquels les membres peuvent accéder depuis le confort de leur domicile, de la part d’une équipe multidisciplinaire de professionnels de la santé. 

Cette approche s’est avérée bénéfique pour les employés et les entreprises pour lesquelles ils travaillent. Voici cinq retombées du programme de santé mentale de Dialogue.

 

Un rendement élevé du capital investi

Une mauvaise santé mentale est préjudiciable aux résultats de votre entreprise, mais dans quelle mesure un programme de soutien va-t-il limiter les dégâts? Selon une étude réalisée par Deloitte Insights en 2019, les programmes de santé mentale en milieu de travail offrent un excellent rendement du capital investi. En examinant le rendement annuel type du capital investi des programmes de santé mentale en milieu de travail de plusieurs entreprises canadiennes, l’étude a révélé que les organisations qui investissent dans ces programmes réduisent leurs coûts, car elles enregistrent moins de demandes d’invalidité liées à la santé mentale par rapport à la moyenne nationale. 

Par ailleurs, une analyse des 8 000 employés inscrits au programme de Dialogue a révélé des économies considérables pour les employeurs :

  • 900 000 $ en demandes d’invalidité évitées 
  • 120 000 $ en demandes potentielles de psychothérapie 
  • 1,98 million $ résultant de la diminution du présentéisme

Cela représente un rendement de 3 millions $ sur un investissement de 480 000 $ par an.

 

Des retombées plus favorables pour la santé mentale des patients

Le programme de Dialogue donne accès à différents professionnels de la santé, notamment des psychothérapeutes, des médecins et des infirmières praticiennes, afin que chaque patient puisse recevoir le type de traitement dont il a besoin – une approche multidisciplinaire à l’efficacité éprouvée. En 2019, une étude publiée dans le American Journal of Psychiatry évaluait les retombées d’un traitement combiné d’antidépresseurs et de thérapie cognitivo-comportementale pour les adultes souffrant de dépression et concluait que les patients tiraient des avantages de la combinaison des deux formes de traitement plutôt que d’une seule.

Il est également prouvé que la télémédecine, en plus d’être une option privilégiée pour de nombreux employés, entraîne des retombées cliniques positives. En effet, une étude portant sur 51 patients traités pour des troubles mentaux courants dans le cadre du programme de Dialogue fait état d’une diminution significative des symptômes de dépression et d’anxiété et de la durée des congés par rapport aux moyennes nationales, ce qui suggère que les soins virtuels sont tout aussi efficaces, sinon plus, que les traitements en personne. 

Lorsque les patients se voient prescrire un congé, la durée de celui-ci est laissée à la discrétion du médecin ou de l’infirmière praticienne. En n’imposant pas une durée de congé précise, Dialogue fait en sorte que ses professionnels de la santé puissent adapter les traitements en fonction des besoins des patients. En fin de compte, cependant, les congés des patients inscrits au programme de Dialogue sont plus courts que la moyenne canadienne. 

 

Une forte satisfaction des employés

La réaction des employés au programme de Dialogue a été extrêmement positive :

  • 98 % se disent satisfaits du programme; 
  • 98 % déclarent que le programme a répondu à leurs besoins primaires en matière de santé mentale; 
  • 100 % déclarent qu’ils trouvent le service rapide, efficace et facile à intégrer dans leur emploi du temps; 
  • 98 % déclarent que le programme les a aidés à apporter des changements positifs dans leur vie.

 

Une incidence positive pour les organisations

En 2019, l’Association du Transport Aérien International (IATA) a mis en place les services de santé mentale de Dialogue. Ce qui s’est ensuite passé dans l’organisation illustre la nature de l’incidence possible du programme : 

  • Les heures d’absence pour un rendez-vous chez le médecin ont considérablement diminué;
  • Une hausse de la productivité a été observée; 
  • Des économies estimées à 73 846 $ en congés d’invalidité évités ont été réalisées;
  • Beaucoup moins de personnes que prévu ont souffert de troubles mentaux pendant la pandémie de COVID-19.

Comme beaucoup d’employés de l’IATA sont des expatriés qui n’ont pas de médecin de famille, pour eux, la possibilité d’avoir accès à l’équipe de professionnels de la santé de Dialogue a éliminé le stress de devoir naviguer dans un système de santé qu’ils ne connaissent pas bien. Les ressources de Dialogue sur la gestion du stress et le bien-être ont également aidé ces employés à faire face aux difficultés liées à l’éloignement de leurs amis et de leur famille.

 

Des employés plus heureux et en meilleure santé

Le programme de santé mentale de Dialogue a eu un impact profond sur nombre de ses membres, leur fournissant les mécanismes d’adaptation dont ils ont besoin pour renforcer leur résilience et faire face au stress. Jenn Ahmarani, spécialiste du soutien technique médical, explique que le fait de pouvoir suivre une thérapie virtuellement dans le confort de son domicile a facilité la poursuite du traitement, et qu’elle apprécie la liberté de consulter un thérapeute aussi souvent que nécessaire. Ayant lutté contre la dépression et l’anxiété pendant des années, Jenn dit que son traitement a changé sa vie : « Dialogue m’a donné une très bonne façon de faire face aux réalités de la vie. Tant de choses sont arrivées cette année qui m’auraient auparavant déboussolée, et j’ai pu les gérer avec le sourire et sans me laisser abattre. »

En mettant l’accent sur des soins de santé mentale complets et centrés sur le patient, le programme de Dialogue procure des résultats éprouvés aux employés et aux organisations.

Thèmes: Pour les organisations