<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://px.ads.linkedin.com/collect/?pid=432124&amp;fmt=gif">

Parce que rien ne vaut des employés heureux et en santé, voici 3 résolutions que toute entreprise devrait tenir tout au long de l'année.

Donner accès à un gym au personnel, lui fournir des collations santé, mettre sur pied un club de course à pied: les options sont nombreuses pour améliorer la santé et le bonheur au travail de vos employés.

Et c’est un investissement rentable! Nonobstant les coûts très élevés qu’engendrent les arrêts de travail et les congés maladie, un employé heureux et en santé est plus performant.

« Et si tout le monde est plus productif, se sent épaulé et reconnu, la performance de l’organisation s’en ressent positivement », expose Jeane Day, directrice générale du Groupe entreprises en santé, qui appuie depuis plus de 10 ans des hauts dirigeants et des gestionnaires dans l’intégration de meilleures pratiques en santé globale et en mieux-être au travail.

«En outre, investir dans la santé démontre une reconnaissance de l’importance de l’employé, ce qui engendre un sentiment d’appartenance et un désir d’en faire plus pour l’entreprise» Jeane Day

Les trois comportements à adopter pour favoriser la santé globale, selon Mme Day? Les voici!


Résolution en santé #1 - Consulter ses employés

On pourrait résumer la première résolution par un mot clé : dialogue. « Avant d’investir 20 000 $ dans l’aménagement d’un gym, il faut être sûr que les employés vont l’utiliser. Est-ce un réel besoin? Pour le savoir, il n’y a qu’une façon : l’approche participative», explique Jeane Day.

Les moyens de sonder les envies de votre effectif sont nombreux :

  • table ronde
  • questionnaire
  • sondage concocté grâce à un logiciel sur le Web

Qui sait, votre équipe compte peut-être un nombre impressionnant d’aspirants joueurs de soccer, et vous ne vous en doutez pas.


Résolution en santé #2
 - Responsabiliser ses employés

Selon des chiffres de la Sun Life, 84 % des Canadiens croient que leur entreprise a un rôle à jouer dans le maintien ou l’amélioration de leur santé physique; la proportion grimpe à 86 % en ce qui concerne la santé mentale. Ils ont raison, mais les employés aussi ont une responsabilité en la matière.

« C’est important de bien définir le partage des responsabilités. Si un employeur, après avoir consulté son personnel, programme des cours de yoga sur l’heure du midi, il serait souhaitable que les employés y participent. »

Pour faire passer ce message auprès du personnel, encore là, le secret réside dans la discussion.


Résolution en santé #3 -
 Avoir une approche globale en prévention de la santé

Quand on pense santé, on pense généralement saines habitudes de vie : bien manger, bouger. Mais la santé englobe de nombreux autres éléments.

On les sépare généralement en quatre sphères

  1. les saines habitudes de vie;
  2. la conciliation travail-vie personnelle;
  3. l’environnement de travail;
  4. les pratiques de gestion.

«Il faut agir sur l’ensemble de ces éléments pour avoir un impact significatif sur la santé du personnel», souligne Mme Day. Formations sur la gestion du stress, horaires flexibles, aménagement d’aires de relaxation, communication efficace entre gestionnaires et employés : différentes dimensions doivent être prises en compte pour favoriser un environnement de travail où la santé et le bonheur priment.

«On l’oublie souvent, mais de meilleures pratiques de gestion influent beaucoup sur le mieux-être psychologique des employés», note Jeane Day.

À ce chapitre, vous gagnerez à vous assurer que votre personnel reçoive la reconnaissance qu’il mérite, qu’aucun conflit interpersonnel ne vient miner l’esprit d’équipe, et que chacun exécute des tâches à la hauteur de ses compétences.

Rappelons-le : adopter des pratiques visant à améliorer les habitudes de vie et l’environnement de travail est très rentable pour une organisation. Selon ce qu’on peut lire sur le site du Groupe entreprises en santé, chaque dollar investi dans un programme de santé globale bien structuré et basé sur les meilleures pratiques peut générer jusqu’à 5 $ en gains de productivité, au cours des cinq années suivant son implantation.

Ça vaut la peine pour l’entreprise, oui, mais avant tout, ce sont les employés qui en sortent gagnants!

Cindy Boisvert

Cindy est responsable de la satisfaction clients chez Dialogue. Elle a toujours été attirée par les projets qui stimulent sa créativité et a développé une bonne expertise dans de nombreux domaines clés d’une entreprise, notamment le marketing et les stratégies de produits. Elle réalise toujours des projets avec beaucoup de passion et de diligence.