Sommaire du guide

La main-d'œuvre multigénérationnelle s'attend de plus en plus à des initiatives de mieux-être de la part des entreprises et celles-ci doivent s'adapter. Mais acheter une table de ping-pong ou offrir un rabais d'abonnement au gym voisin ne suffit plus. Les options d'initiatives de santé et de mieux-être pouvant sembler illimitées, nous avons conçu ce guide avec des exemples concrets que vous pouvez mettre en œuvre dans votre organisation. Vous apprendrez également pourquoi le mieux-être permet aux entreprises et aux employés de tirer profit, comment garantir le succès de vos initiatives et bien plus encore.

Le guide ultime 2019 ci-dessous vous aidera à développer une stratégie de bien-être d'entreprise pour que vos employés soient heureux et en bonne santé!

Guide ultime mieux-être

 

Téléchargez la version électronique gratuite (PDF) du
G
uide ultime des stratégies de mieux-être en entreprise

Téléchargez maintenant

Le guide ultime des stratégies de mieux-être en entreprise

Nous connaissons tous une vie occupée. En effet, que l’on soit membre de la génération Y récemment diplômé et à la recherche d’un premier emploi, ou mère de deux enfants tentant d’équilibrer responsabilités domestiques et professionnelles, ou encore collègues baby-boomers offrant du mentorat, nous travaillons tous dans un marché concurrentiel avec des exigences quotidiennes croissantes. 

Cette vie mouvementée peut avoir une incidence sur le physique. Nous vérifions constamment nos téléphones et travaillons jusqu’au soir ; nous ne pouvons prendre le temps d’acheter des aliments frais pour préparer à souper ; nous nous penchons sur nos ordinateurs portables et nos téléphones et créons ainsi une mauvaise posture. La triste réalité est que trop peu de lieux de travail modernes sont équipés pour promouvoir des habitudes saines. Les tâches de bureau impliquent de longues heures de travail en position assise. De plus, le stress et la frénésie d’un mode de vie à la course peuvent mener à une perturbation du sommeil et à des choix de repas moins que nutritifs.  

Cette réflexion ne représente pas seulement une mauvaise nouvelle pour des employés fatigués et sédentaires. Elle porte également des répercussions sur les entreprises. Ces dernières constatent une baisse de leur productivité globale et injectent des fonds dans les avantages sociaux des employés afin de lutter contre un ensemble de problèmes chroniques évitables, tels que : l’obésité, le diabète et les maladies cardiovasculaires.

Maintenant que nous vous avons annoncé que des employés en mauvaise santé coûtent beaucoup d’argent, la bonne nouvelle est qu’une analyse de Sun Life a montré que les entreprises qui ont lancé un programme de mieux-être efficace ont réduit leurs coûts et réalisé des gains financiers, notamment :

  • Une augmentation de 11 % du revenu par employé. 
  • 1,8 jour d’absence de moins par employé et par an. 
  • Une augmentation de 28 % des bénéfices des actionnaires. 
  • Pour chaque dollar dépensé en programmes de mieux-être,
    • des frais médicaux qui baissent d’environ 3,27 $ et 
    • des coûts d’absentéisme qui diminuent d’environ 2,73 $1.

Les programmes de mieux-être en entreprise sont une solution gagnante sur le marché du travail. Des employés en meilleure santé sont plus heureux et des employés plus heureux sont plus productifs, ce qui contribue à la santé financière des entreprises.

Cette corrélation est étayée par des preuves irréfutables. En effet, une étude de 2013, menée par Sun Life et l’Ivey Business school et relative au mieux-être canadien, a montré que les programmes de mieux-être en entreprise réduisent l’absentéisme2.  

De plus, une étude réalisée en 2018 par le programme complet d’amélioration de la santé de McGill a révélé qu’après un an, les avantages des programmes de mieux-être en entreprise canadienne entraînent des améliorations cliniques importantes en santé physique et mentale3. Cela ne s’arrête pas là : les programmes de promotion de la santé en milieu de travail peuvent améliorer la pression artérielle et le taux de cholestérol. Ils ont aussi un impact sur les mesures financières qui sont importantes pour les employeurs, notamment l’utilisation des programmes de services de santé et de productivité des travailleurs

Cependant, le mot clé ici est « bien conçu ». Vous ne pouvez pas simplement approvisionner votre salle de pause en barres de céréales et vous arrêter là. Les programmes fonctionnent lorsqu’ils sont adaptés aux besoins et aux objectifs de certains groupes et lorsqu’ils assurent suffisamment d’opportunités en ce qui concerne l’engagement, la contribution et la rétroaction des employés.

Nous avons déployé beaucoup d’efforts pour offrir une approche structurée à la mise en œuvre d’une stratégie de mieux-être en entreprise et avons monté ce guide. Il contient des étapes claires pour traiter un certain nombre de facteurs qui affectent la santé des employés.


Au fait, que sont les programmes de mieux-être en entreprise ?

Pour répondre à cette question, nous devons d’abord définir le « mieux-être au travail » et le « mieux-être en entreprise », deux idées très similaires, mais différentes.

L’expression « mieux-être au travail » est un terme générique qui décrit un certain nombre de programmes et d’activités généralement offerts dans le cadre des régimes de soins de santé fournis par l’employeur. Ces programmes représentent un moyen d’aider les employés à améliorer leur santé et à réduire les coûts reliés à leurs soins de santé. Ils éliminent efficacement les mauvaises habitudes avant qu’elles ne deviennent des risques pour la santé. Pensez à des programmes axés sur :

Check-circle-Secondary L’activité physique

Check-circle-Secondary L’alimentation saine

Check-circle-Secondary Le renoncement au tabagisme

Check-circle-Secondary La gestion du stress

L’expression « mieux-être en entreprise » est un terme dont le sens est proche de celui du « mieux-être au travail ». Il désigne les programmes, les politiques, les avantages et le soutien environnemental conçus pour renforcer la santé et la sécurité de tous les employés. Les programmes de mieux-être en entreprise peuvent être :

  • Axés sur la sensibilisation : fournir des informations pour aider les employés à adopter un mode de vie sain.
  • Axés sur les activités : combiner la sensibilisation et les activités participatives. 
  • Axés sur les résultats : mettre l’accent sur des résultats mesurables4.

Si les choix semblent variés, c’est parce que c’est le cas. Les programmes de mieux-être en entreprise sont conçus pour tout englober, la prévention et la gestion des maladies, l’éducation et la télémédecine ainsi que les activités de consolidation d’équipe liées à la santé. 

Une étude de la Fondation internationale des régimes d’avantages sociaux des employés a révélé que 67 % des entreprises qui ont mis en place des programmes de mieux-être ont vu leur productivité augmenter et 67 % ont indiqué que leurs employés étaient plus satisfaits5.

En 2017, la Fondation internationale des régimes d’avantages sociaux des employés a signalé que 75 % des employeurs proposaient des initiatives de mieux-être visant à améliorer la santé et le bien-être des travailleurs en général6. Selon un sondage réalisé en 2017 par le Conference Board du Canada, un tiers des employeurs canadiens ont mis en place un programme officiel de mieux-être en entreprise et près de la moitié ont des politiques informelles : des statistiques qui ont considérablement augmenté depuis 20097. De plus, 49 % des employés canadiens veulent mettre davantage l’accent sur la santé et le mieux-être au travail8

Pourquoi les entreprises devraient-elles se préoccuper du mieux-être en entreprise ?

Avec des budgets limités, des conflits de priorités et de nombreux autres défis quotidiens, pourquoi le mieux-être en entreprise devrait-il être sur votre liste de priorités ? C’est simple : des employés en santé mènent à des entreprises en santé. Si les employés sont malades, souffrent de surpoids, sont stressés, manquent de sommeil ou sont désengagés, l’entreprise ne prospérera pas. 

fruit bowls (1)Par exemple, les travailleurs en surpoids et obèses se sont révélés : 

  • Plus souvent absents
  • Moins productifs au travail
  • Plus susceptibles d’avoir besoin de prestations d’invalidité de courte durée
  • Plus susceptibles de prendre une pension d’invalidité9.

Au-delà de la mesure imparfaite du poids, des niveaux d’activité physique inadéquats sont associés à des dépenses totales supplémentaires en soins de santé10. Par exemple :

  • En 2009, les coûts directs des soins de santé liés à l’inactivité physique au Canada s’élevaient à 2,4 milliards de dollars, soit 3,8 % du coût total des soins de santé11
  • Une réduction modeste des facteurs de risque associés au tabagisme, à l’obésité et à l’inactivité physique, soit seulement 1 %, entraînerait une réduction annuelle du fardeau économique de 8,5 milliards de dollars d’ici 203112.

En quelques mots, les employés en meilleure santé réussissent mieux. Des études montrent que les employés physiquement actifs s’absentent moins souvent que leurs collègues inactifs13 et que les adultes physiquement actifs ont des dépenses annuelles en soins de santé inférieures à celles des adultes insuffisamment actifs.

Tout cela a un impact sur les résultats d’une entreprise : Soma Analytics a mené une étude en 2017 qui a montré que les entreprises FTSE 100 qui accordent la priorité à l’engagement et au mieux-être de leurs employés surpassent de 10 % les autres FTSE 10014.

Toutefois, l’impact positif est bien plus que celui de la rentabilité. La santé tend à engendrer le bonheur d’une manière très réelle. 

Lorsque les entreprises accordent la priorité aux objectifs de mieux-être, en particulier en les combinant avec le développement de carrière, il en résulte un environnement de travail plus positif et des employés exceptionnels. Les employeurs utilisent maintenant des programmes de mieux-être en entreprise pour accroître l’engagement des employés et devenir un employeur de choix

Comment les initiatives de mieux-être en entreprise peuvent-elles avantager les employés ?

Promouvoir des habitudes saines est la partie visible de l’iceberg en matière de mieux-être au travail. Ces initiatives provoquent également une action inestimable : elles montrent aux employés que leurs employeurs ont vraiment à cœur leur santé et leur bien-être. 

Un programme bien exécuté et soigneusement conçu présente un certain nombre d’avantages en milieu de travail :

  • Réduction des coûts des soins de santé. 
  • Diminution de l’absentéisme. 
  • Diminution du stress.
  • Augmentation de la productivité.
  • Meilleur moral15, 16.

Il n’est pas surprenant que cette profusion d’avantages ait une influence considérable sur la satisfaction des employés. Selon le sondage 2019 sur les soins de santé réalisé par le groupe pharmaceutique canadien Sanofi-Aventis:

  • 72 % des employés ayant des programmes de mieux-être au travail pensent que le plan de santé de leur entreprise répond très bien ou extrêmement bien à leurs besoins17
  • 69 % des employés reconnaissent qu’ils voient leur employeur de manière plus positive en raison de leur régime d’avantages sociaux
  • 89 % des employés travaillant dans une entreprise qui offre des programmes de mieux-être en entreprise considèrent que leur entreprise adhère à une culture du mieux-être. 

Cela a également un impact sur la satisfaction au travail : 89 % des employés qui vantent la culture du mieux-être de leur entreprise se disent satisfaits de leurs emplois actuels, comparés à 59 % sans les avantages de la culture du mieux-être.


Types de programmes de mieux-être… avec exemples

Les programmes de mieux-être peuvent adopter de nombreuses formes. Les seules limites sont celles définies par l’argent, le temps et l’imagination. Voici quelques exemples de programmes qui ont fourni des résultats remarquables et des gains nets au chapitre des coûts et des avantages :

Merck Canada

En 2014, Merck Canada a lancé LIVE IT, un programme de mieux-être complet dans le cadre duquel les participants ont pris part à une enquête de référence sur la santé et ont fait le suivi de leurs activités pendant un an. Sur un groupe de 730 employés admissibles, 688 personnes se sont inscrites au programme et 66 % ont fait le suivi de leurs activités pendant plus de 6 semaines. Ce programme est devenu l’un des plus impressionnants qui ont été étudiés. Les participants ayant complété une évaluation de leur santé après un an ont montré des améliorations significatives de la pression artérielle systolique et des réductions de la mauvaise qualité du sommeil, du stress émotionnel élevé et de la fatigue18. Le succès du programme reposait sur l’adhésion au programme des dirigeants de l’entreprise, un facteur-clé qui donnait aux employés le sentiment qu’il était acceptable d’aller faire de l’exercice au courant d’une journée de travail19.  

 

SSQ Groupe financier

Le programme HealthWise de SSQ Groupe financier représente une autre histoire de réussite. Il cible quatre aspects en rapport avec la santé et le mieux-être au travail : un environnement de travail sain, de saines habitudes de mode de vie, un équilibre entre le travail et la vie personnelle et de bonnes pratiques de gestion. Deux ans après le lancement du programme, l’entreprise a enregistré une baisse de 34 % de son taux d’absentéisme20. La présence de SSQ au Marathon SSQ de Québec est un autre signe clair de la capacité du groupe à mobiliser ses employés. Chaque année, plus de 500 membres du personnel et leurs familles participent au marathon21.

 

Brasseries Moosehead Breweries

Sept employeurs du Nouveau-Brunswick ont ​​mis sur pied Inspire at Work (Inspire au travail), un programme d’autogestion de l’asthme en milieu de travail qui intègre la télémédecine avec beaucoup de succès. Le programme consistait en deux séances d’enseignement privées, planifiées et suivies de consultations téléphoniques avec un éducateur certifié en asthme de Croix Bleue Medavie. L’éducateur a procédé à une évaluation de l’asthme, enseigné la technique d’inhalation et créé un plan d’action pour chaque employé. La brasserie Moosehead Breweries, l’un des sept employeurs, a déclaré que le programme a permis d’économiser de l’argent grâce à une productivité accrue (plus de 11 000 dollars en trois mois) et une réduction de l’absentéisme (plus de 10 000 dollars en trois mois). Dans l’ensemble, à Moosehead, le rendement s’élevait à environ 4 $ pour chaque dollar dépensé pour le programme22. 

Cependant, une chose est importante à garder à l’esprit : la variété. Il ne suffit pas d’organiser une équipe de frisbee ultime au bureau et de rayer le « mieux-être en entreprise » de votre liste. Selon l’Association américaine de psychologie, les meilleurs programmes de mieux-être comprennent cinq éléments23 :

  1. Équilibre travail et vie personnelle.
  2. Santé et sécurité.
  3. Croissance et développement des employés.
  4. Reconnaissance des employés.
  5. Implication des employés.

 

Comment les professionnels abordent-ils le mieux-être en entreprise ?

En un mot : bien.

Voici quelques-unes des idées innovantes que les grandes sociétés ont concoctées pour promouvoir le mieux-être en entreprise24 :

  • Le défi d’un million de pas : chez BP Canada, tous les membres de l’entreprise ont été mis au défi de marcher ou de courir un million de pas en un an. Ce défi faisait partie des initiatives Elements for Life de la société, qui visent à améliorer la santé émotionnelle, financière et sociale des employés. Les récompenses pour la participation variaient d’une journée en tenue décontractée à des dons à l’organisme de bienfaisance choisi par le gagnant25

  • Une plateforme complète : le groupe financier canadien SSQ a développé La vie en forme, un programme complet d’encouragement à l’exercice, de plans de nutrition personnalisés et de renoncement au tabagisme. L’atteinte des objectifs de santé annuels est récompensée par des prix26

  • Club de course de bureau et les fibres du vendredi : la société ontarienne de services financiers, Williamson Group, a lancé un club de course de bureau qui s’est développé en une course annuelle. De plus, les vendredis, les cadres paient pour un plateau de fruits et légumes afin d’encourager une alimentation saine27. Running club
  • Journée d’excursion pour les employés : des entreprises comme Harmless Harvest, fabricants d’eau et de thé à la noix de coco, associent les activités de consolidation d’équipe au mieux-être au travail et à des journées sur le terrain. L’équipe se dirige vers un parc local pour pratiquer un sport et pique-niquer. 
  • Valoriser des esprits sains : les hôtels et centres de villégiature Delta de Toronto organisent des séances d’information et de soutien, y compris un programme de la Semaine de la santé mentale28,29

  • Jardin de bureau : Hootsuite, l’entreprise technologique basée à Vancouver, dispose d’un jardin sur le toit et d’un club de jardinage au bureau qui fournit des fruits et des légumes frais. Une salle de sieste y est aussi disponible30 !
  • Réduire le stress : la Manitoba Teachers Society dispose d’un programme de mieux-être au travail visant à réduire le stress quotidien et à encourager les soins personnels à l’aide de fauteuils de massage et d’un service de livraison de smoothies31.
  • Déplacements par mode alternatif : les thés Honest offrent des bicyclettes gratuites aux employés afin de leur donner la possibilité de se rendre au travail à vélo.
  • Mur du mieux-être : les chaussures Toms en possèdent un à leurs bureaux de Los Angeles où les employés peuvent afficher des informations telles que des conseils de saine alimentation, des programmes d’exercices physiques, etc.

Qu’est-ce qui fait le succès d’un programme de mieux-être en entreprise ?

Être convaincu et planifier de mettre en place un programme de mieux-être en entreprise est une chose facile ! S’imaginer les avantages d’un programme de mieux-être en entreprise est une chose très facile.

Créer un programme de mieux-être en entreprise réussi ? Ça reste aussi une chose assez facile ! Un certain nombre de directives sont cependant à suivre.

Programme de sensibilisation

La participation des employés est nécessaire et constitue un point-clé dans la réussite de tout programme de mieux-être en entreprise. Il est donc important de passer le mot afin de les faire participer.

  • Envoyez un bulletin mensuel sur le mieux-être qui traite des mises à jour du programme, des mesures incitatives et des défis en matière de mieux-être.
  • Organisez des réunions pour discuter du programme de mieux-être de l’entreprise.
  • Nommez des « champions du mieux-être » et présentez-les dans des bulletins ou sur le site Web de l’entreprise.
  • Utilisez un portail de mieux-être pour aider les employés à suivre leurs progrès vers l’obtention de récompenses et d’incitatifs.

 

Établir une stratégie de mieux-être en entreprise

Tout comme le mieux-être ne se résume pas à manger occasionnellement une salade de chou frisé, un programme de mieux-être ne consiste pas simplement à encourager l’appartenance à un gymnase ou à offrir des cours sur la santé. Il est nécessaire d’examiner l’ensemble de la population d’employés, leurs familles et la culture d’entreprise pour déterminer comment encourager les personnes à changer de comportement

 

Ce qui n’est pas toujours facile. 

Les programmes de mieux-être sont particulièrement efficaces lorsqu’ils sont clairement adaptés aux objectifs et aux besoins de populations spécifiques et lorsqu’ils offrent des opportunités d’engagement et de contribution de la part des employés. Voici quelques suggestions :

  • Mener une enquête de référence pour évaluer les niveaux d’activité physique, les préférences alimentaires et l’intérêt des employés pour les options de santé et de mieux-être des employés. Certaines entreprises évaluent les risques pour la santé de leurs employés, les placent ensuite dans l’un des nombreux programmes conçus pour les encourager à atteindre des objectifs de santé personnalisés, et ce, tout au long de l’année32.
  • Évaluer les possibilités d’activité physique disponibles sur le lieu de travail (pensez : supports à vélos, sentiers pédestres).
  • Développer des objectifs spécifiques (par exemple, 25 % des employés se joignent à un club de marche à l’heure du diner).
  • Identifier un dirigeant principal qui soutiendra le programme de mieux-être de l’entreprise et qui y participera pour démontrer l’importance de faire de la santé et du mieux-être une priorité.
  • Récompenser les employés pour leurs comportements sains et pour leurs résultats. Les mesures incitatives les plus efficaces adaptent la récompense à chaque employé plutôt que d’adopter une approche uniforme pour tous. Plus vous pourrez personnaliser les mesures incitatives et les récompenses, plus vous réussirez à mobiliser des participants et à faire en sorte que les programmes de mieux-être durent.
  • Communiquer fréquemment avec les employés avec des dépliants, des affiches et des fiches d’information 
  • Mesurer le succès et l’efficacité en recueillant des données sur les taux de participation et les progrès accomplis vers l’atteinte des objectifs de santé et en évaluant les besoins futurs et la satisfaction des participants.

 

Adopter une approche holistique — aborder le mieux-être physique et mental

Le stress c’est le chaos : le stress chronique au travail a de nombreux effets secondaires désagréables, tels que :

  • Régression de la santé mentale. 
  • Déclenchement de dépression et d’anxiété.
  • Incapacité à se concentrer.
  • Épuisement émotionnel33.


Le stress peut également entraîner de graves problèmes physiques. Parmi ceux-ci :

  • Troubles d’immunodéficience.
  • Maux de tête chroniques.
  • Maladie cardiovasculaire.
  • Capacité réduite de se remettre d’une maladie34.


La liste est longue : des conditions de travail stressantes peuvent entraver la capacité d’un individu à apporter d’autres changements de mode de vie nécessaires, comme : 

  • Arrêter de fumer.
  • Manger sainement.
  • Être physiquement actif.

Les Réseaux canadiens de recherche en politiques publiques estiment que les absences liées au stress coûtent environ 3,5 milliards de dollars par année aux employeurs canadiens35. De plus, les coûts de perte de productivité liée à la maladie mentale dans les entreprises canadiennes équivalent à 11,1 milliards de dollars par an36. De plus, l’Organisation mondiale de la Santé a même reconnu l’épuisement professionnel comme un diagnostic médical officiel. 

Les programmes de mieux-être holistiques sont évidemment la voie à suivre et les employeurs en sont les chefs de file, et ce, en :

  • Soulignant l’importance de la santé mentale dans les programmes de mieux-être.
  • Faisant la promotion du mieux-être mental sain.
  • Favorisant l’utilisation des journées de santé mentale.
  • Fournissant une assistance ou une couverture pour des services de conseil ou de thérapie.
  • Fournissant l’accès à des services tels que la télémédecine pour réduire les obstacles aux soins de santé physique ou mentale.


Des services pratiques, personnalisés et innovants pouvant cibler un vaste groupe démographique

Les employés ont des besoins, des niveaux de condition physique, des âges et d’autres paramètres variés. Ils nécessitent des expériences personnalisées dans leurs programmes de mieux-être en entreprise. Le meilleur moyen de créer une expérience plus personnalisée consiste en l’utilisation de plateformes numériques pour héberger des programmes de mieux-être. Ces plateformes aident à générer des activités et des objectifs de mieux-être précis et basés sur les préférences de chaque employé. Ils contribuent ainsi à réduire le stress par une prise de conscience pour certains et par la promotion des déplacements quotidiens à bicyclette pour d’autres. La mise en œuvre de services tels que la télémédecine peut également aider à cibler un vaste groupe démographique, indépendamment des facteurs personnels et accessibles partout.

 

Analyser l’utilisation du mieux-être en entreprise par les employés

L’évaluation du programme de mieux-être est essentielle pour rendre compte de ses résultats. Vos employés utilisent-ils vos offres ? Pourquoi ou pourquoi pas ? Effectuez des évaluations et des analyses régulières pour voir ce qui sera le plus utile, puis faites un suivi pour voir qui utilise quoi. Ceci est essentiel pour la mesure des résultats et l’adaptation de vos programmes en conséquence. 

Dans l’ensemble, il existe trois types d’évaluations :

  1. Évaluation du processus (taux de participation, niveau d’intérêt, satisfaction des participants).
  2. Évaluation de l’impact (changements d’attitude, de comportement et de compétences à court terme).
  3. Évaluation des résultats (objectifs à long terme tels que les résultats financiers et les résultats biométriques pour la santé comme l’IMC, la désaccoutumance du tabac, la tension artérielle et le cholestérol)37.

Il existe de nombreuses façons de mesurer l’impact et les résultats. Notamment, en faisant appel à des experts externes pour effectuer des examens, mener des groupes de discussion et des sondages auprès des employés, ou en effectuant des évaluations des risques pour la santé et des analyses coûts-avantages, y compris des comparaisons des réclamations au titre de frais médicaux.38 Commencez par un sondage sur les souhaits des employés

  1. Quels sont les besoins de votre équipe ? Ce point évalue des problèmes de santé spécifiques. Par exemple, la nature du travail de votre équipe est-elle sédentaire ? Sont-ils stressés ? Ont-ils l’opportunité de prendre des pauses au courant de la journée ?
  2. Quelles sont les préférences de votre équipe ? Ce point détermine ce qui pourrait piquer les intérêts de votre équipe. Basket-ball ou yoga ? CrossFit ou méditation ? Ceci vous aidera à éviter une période d’entraînement à 5 heures du matin à laquelle personne ne se présentera plutôt que d’éviter une sortie d’escalade après le travail que tout le monde adorera. 

Un bon moyen pour y arriver serait d’utiliser une version d’un outil tel que le Culture of Wellness Self-Assessment (Auto-évaluation de la culture du mieux-être).

Il existe d’autres outils gratuits, en ligne, tels que le calculateur du rendement de capital investi de Wellsteps : le ROI calculator, son calculateur de budget du mieux-être : le Wellness Budget Calculator, et sa liste de contrôle pour le changement : la Checklist To Change. Ils permettent d’évaluer quels changements simples une entreprise peut apporter pour améliorer le mieux-être. 

Une fois que vous avez mis en place votre programme de mieux-être d’entreprise, l’une des stratégies les plus importantes consiste à demander à vos employés de faire part de leurs commentaires. Envoyez des sondages périodiques ou tenez des réunions trimestrielles pour évaluer la réaction des employés à vos initiatives de mieux-être. Comment amélioreraient-ils le programme ? Qu’est-ce qui va bien ? Qu’est-ce qui ne va pas ? Tout cela vous aidera à adapter vos programmes de mieux-être en entreprise aux besoins et aux désirs de vos employés

De nombreuses entreprises se concentrent sur le rendement du capital investi en dollars sur des initiatives de mieux-être, mais il est tout aussi important de prendre en compte la valeur de l’investissement. Cela comprend l’examen de l’incidence plus générale des programmes sur les priorités de base de votre organisme, notamment l’amélioration du moral des employés, l’attraction et le maintien en poste des talents et la fidélisation accrue de l’entreprise et de la clientèle.

Quel est le lien entre les tendances en matière de mieux-être en entreprise et la technologie ?

La technologie offre de nombreuses possibilités d’amélioration des stratégies de mieux-être en entreprise. Des plateformes interactives telles que CoreHealth transforment ces opportunités de mieux-être en défis de renforcement de l’esprit d’équipe à l’aide des réseaux sociaux, des défis d’équipe et de jeux39. De plus, la technologie permet la personnalisation : les utilisateurs peuvent configurer leurs propres défis en matière de perte de poids, de nutrition ou d’exercice. 

L’IA joue également un rôle dans le mieux-être en entreprise : elle peut déterminer les tendances et faire des prévisions pour l’avenir. Les employeurs peuvent utiliser l’IA pour collecter et analyser des données afin d’améliorer les initiatives de mieux-être. Le logiciel d’IA est également en mesure d’offrir une meilleure personnalisation et des réponses rapides aux employés.woman computer -fr

Les services de télémédecine comme Dialogue jouent également un rôle crucial dans le mieux-être au travail. Les employeurs qui créent un programme de mieux-être pour les employés peuvent utiliser la télémédecine pour éduquer, motiver et traiter. La disponibilité de soins, sur appel 24 heures sur 24, dispensés par des professionnels de la santé appuie les avantages et la culture de la prise en charge sur site que d’autres initiatives de mieux-être au travail encouragent de différentes manières :

  • Lorsque des dépistages au travail soulèvent des problèmes médicaux, les prestations de télémédecine assurent le suivi pour y remédier. 
  • Les initiatives de gestion du stress sont renforcées par les services de santé mentale de la télémédecine. 
  • La télémédecine permet aux employés d’aborder et de gérer de façon proactive les problèmes de santé avant qu’ils ne deviennent des états de santé chroniques nocifs pour la productivité en milieu de travail. 
  • La télémédecine peut aider les employés à répondre à des questions concernant la nutrition, la gestion des maladies et un mode de vie sain.

 

Comment pouvez-vous mettre en œuvre le mieux-être en entreprise ?

Il est préférable que vous choisissiez des fournisseurs de programmes de mieux-être qui vous aideront d’abord à évaluer les préférences de vos employés. Ils vous proposeront ensuite diverses options qui répondent aux besoins de votre entreprise : mise en forme sur site, programmes incitatifs, plateforme de mieux-être numérique ou avantages de télémédecine.

Voici quelques questions qui peuvent vous aider à choisir la meilleure option :

  • Le fournisseur offre-t-il des services en personne ? Des services virtuels ? Les deux ?
  • Le fournisseur offre-t-il un programme de mieux-être complet ? Des services à la carte ? Les deux ?
  • Le fournisseur propose-t-il des solutions innovantes ?
  • Le fournisseur adaptera-t-il les programmes pour répondre aux besoins spécifiques de vos employés ?
  • Comment le fournisseur mesure-t-il la satisfaction des participants ?
  • Le programme fournit-il un soutien en marketing et en relations publiques ?
  • Le programme a-t-il un portail sur le mieux-être ou une présence dans les médias sociaux ?

Quelles que soient les solutions que vous choisissez, il est important de privilégier la flexibilité. Vos fournisseurs doivent être accessibles aux employés qui :

  • Travaillent différents quarts de travail.
  • Travaillent à distance.
  • Voyagent souvent.
  • Ont des familles.
  • Peuvent ne pas être à l’aise pour faire de l’exercice avec leurs collègues.

Comment les principaux employeurs canadiens intègrent-ils le mieux-être en entreprise dans leurs avantages ?

Certains des principaux employeurs du Canada, grands et petits, utilisent les avantages sociaux du mieux-être en entreprise pour attirer les meilleurs talents.

  • Keyera Corp encourage les employés à faire de l’activité physique avec des équipes sportives dirigées par leurs employés et à créer une allocation de dépenses pour le mieux-être.
  • NAV Canada, dans le cadre de son régime de soins de santé, offre un compte de dépenses de santé ainsi qu’une allocation de dépenses distincte pour le mieux-être.
  • Dejero Labs propose un compte de dépenses de santé et une allocation de dépenses de mieux-être distincte afin d’aider à couvrir les coûts des dépenses liées au mieux-être.
  • La Banque du Canada possède des installations de conditionnement physique sur les lieux de travail, y compris des cours de conditionnement physique dirigés par des instructeurs. Elle possède également un centre de mieux-être conçu à cet effet et qui comprend un espace salon tranquille, une bibliothèque de mieux-être, des salles de méditation, d’étirement ou de prière, un espace privé pour les mères qui allaitent, une lampe de luminothérapie et des tensiomètres40.
  • KPMG S.E.N.C.R.L. dispose d’une réserve de fonds pour un programme de mieux-être que les employés peuvent utiliser soit pour la couverture des primes, l’épargne-retraite, les périodes d’entraînement ou les promeneurs de chiens41.
  • Médecins Sans Frontières Canada offre le remboursement des frais d’adhésion à un gymnase, de cours de yoga et même de chaussures de course.

Principales conclusions

Les programmes de mieux-être en entreprise prennent multiples tailles et multiples formes. Ils peuvent être adaptés à n’importe quel employeur ou employé. Quel que soit le style des programmes adoptés, ils font une grande différence en ce qui concerne le bien-être, la productivité et la fidélisation des employés

Voici quelques points importants à retenir :

  • Vos employés passent beaucoup de temps au travail, ce qui en fait un endroit idéal pour introduire de nouvelles habitudes saines.
  • Les avantages sociaux de mieux-être en entreprise réduisent les coûts liés à la santé pour les employés et les employeurs.
  • Les meilleurs programmes de mieux-être en entreprise répondent aux besoins de vos employés. Découvrez donc ce que les employés souhaitent le plus, puis évaluez à quel point ils utilisent les avantages indirects.
  • Adoptez une approche holistique du mieux-être au travail, y compris du bien-être mental.
  • Une stratégie de mise en œuvre efficace, soutenue par le fournisseur du programme, accroît l’adoption par les utilisateurs.

Des technologies telles que les plateformes numériques et la télémédecine peuvent encore plus améliorer le mieux-être de votre entreprise.

 

 

Vous souhaitez savoir comment la télémédecine peut compléter vos initiatives de mieux-être en entreprise?

Téléchargez notre guide ultime de la télémédecine.


Téléchargez maintenant

 

 

Guide télémédecine
  1. https://www.sunlife.ca/static/canada/Sponsor/Bright%20papers/CHI%20BrightPaper%20E.pdf

    2 https://www.sunlife.ca/Canada/sponsor/Group+benefits/Group+benefits+products+&+services/Health+and+wellness/Wellness+ROI+Study?vgnLocale=fr_CA

    3 http://www.medicine.mcgill.ca/epidemiology/Joseph/publications/Medical/ilka2018.pdf


    4 https://bkomplete.com/how-to-select-best-corporate-wellness-program/

    5 https://www.burnalong.com/blogs/guide-to-buying-a-corporate-wellness-program/

    6 https://www.ifebp.org/aboutus/pressroom/releases/Pages/Workplace-Wellness-Goes-Beyond-ROI-.aspx

    7 https://www.canadianbusiness.com/work/how-corporate-wellness-programs-got-a-bad-name-and-how-to-fix-them/

    8 https://www.bestliferewarded.com/wp-content/uploads/2019/02/BLR_ROI-Whitepaper-FINAL-_Feb-2019_.pdf

    9 Dor, A., Ferguson, C., Langwith, C. & Tan, E. Dor, A., Ferguson, C., Langwith, C. & Tan, E. A heavy burden: The individual costs of being overweight and obese in the United States. (George Washington University, 2010). Disponible sur https://hsrc.himmelfarb.gwu.edu/sphhs_policy_facpubs/212/

    10 Carlson, S. A., Fulton, J. E., Pratt, M., Yang, Z. & Adams, E. K. Inadequate Physical Activity and Health Care Expenditures in the United States. Prog. Cardiovasc. Dis. 57, 315–323 (2015)

    11 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22667697

    12 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24735700

    13 Goetzel, R. Z. et al. Ten modifiable health risk factors are linked to more than one-fifth of employer-employee health care spending. Health Aff. (Millwood) 31, 2474–2484 (2012).

    14 https://www.forbes.com/sites/pragyaagarwaleurope/2018/06/24/how-can-workplace-design-help-mental-health/#2cb60d514dc1

    15 https://www.wellworksforyou.com/what-is-corporate-wellness/

    16 Healthier Worksite Initiative - HWI | DNPAO | CDC. (2015). https://www.cdc.gov/nccdphp/dnpao/

    17 https://www.sanofi.ca/-/media/Project/One-Sanofi-Web/Websites/North-America/Sanofi-CA/Home/fr/10_Nous-connaitre/12_Le-Sondage-Sanofi-Canada/sondage-des-soins-de-sante-sanofi-canada-2019-document-complet.pdf?la=fr&hash=8992D3361A2B97B9BB0661B038FC612087F48902

    18 https://www.mcgill.ca/newsroom/fr/channels/news/les-programmes-de-mieux-etre-en-milieu-de-travail-positifs-pour-les-canadiens-286143

    19 https://www.canadianbusiness.com/work/how-corporate-wellness-programs-got-a-bad-name-and-how-to-fix-them/

    20 https://excellence.ca/en/awards/2012-cae-recipients/2012-cae-profiles/2012-caeprofile-ssq

    21 https://www.newswire.ca/fr/news-releases/ssq-financial-group-takes-home-the-goodlife-fitness-health--wellness-leadership-award-513326711.html

    22 https://www.benefitscanada.com/benefits/health-wellness/owning-up-8860


    23 https://www.forbes.com/sites/pragyaagarwaleurope/2018/06/24/how-can-workplace-design-help-mental-health/#6ab56b6f4dc1

    24https://www.snacknation.com/wp-content/uploads/2015/12/121-Corporate-Wellness-Program-Ideas-For-Your-Office-Bonus.pdf?mkt_tok=eyJpIjoiWlRRNU9XWXlNMkpqTkRkbSIsInQiOiI0WVNGR2lNazVIUnRla0ltSGFWZHVlNzBvbkkxZitmdHJBQmdWOFNBeExrTlYyekFVdHZLTEloQ3ozWlJWSUh1TlJJSHdGYTdrTDl5WnJxMmlxZ3dITVZqNjBUbGxKaUgwalEwUHc5NFZpczRRRE1rOTh6bTRTNzhSSVZ5R2FFcSJ9

    25 https://risepeople.com/blog/10-companies-with-amazing-workplace-wellness-programs/

    26 https://risepeople.com/blog/10-companies-with-amazing-workplace-wellness-programs/

    27 https://risepeople.com/blog/10-companies-with-amazing-workplace-wellness-programs/

    28 https://www.newswire.ca/fr/news-releases/delta-hotels-and-resorts-celebrates-15-years-as-one-of-canadas-50-best-employers-516322631.html

    29 https://risepeople.com/blog/10-companies-with-amazing-workplace-wellness-programs/

    30 https://www.canadianbusiness.com/work/how-corporate-wellness-programs-got-a-bad-name-and-how-to-fix-them/

    31 https://www.canadianbusiness.com/work/how-corporate-wellness-programs-got-a-bad-name-and-how-to-fix-them/

    32https://www.shrm.org/resourcesandtools/hr-topics/benefits/pages/best-practices-wellness-guide.aspx

    33 Sapolsky, R. Taming stress. Sci. Am. 289, 86–95 (2003)

    34 American Psychological Association. How stress affects your health. (2013). Sur http://www.apa.org/helpcenter/stress.aspx

    35https://www.wsps.ca/WSPS/media/Site/Resources/Downloads/BusinessCaseHW_Final.pdf?ext=.pdf

    36Martin Shain, et al., “Mental Health and Substance Abuse at Work: Perspectives from Research and Implications for Leaders,” Document d'information préparé par le Comité consultatif scientifique lors de la table ronde sur les toxicomanies et la santé mentale dans le monde des affaires et de l'économie, le 14 novembre 2002.

    37 http://ways2wellness.org/wp-content/uploads/2016/06/Evaluating-Your-Workplace-Wellness-Program-Toolkit.pdf

    38 http://ways2wellness.org/wp-content/uploads/2016/06/Evaluating-Your-Workplace-Wellness-Program-Toolkit.pdf

    39 https://www.managedhealthcareconnect.com/articles/employee-wellness-programs-gaining-popularity

    40 https://content.eluta.ca/top-employer-bank-of-canada

    41 https://e.issuu.com/embed.html#14200235/65334100

    42 https://e.issuu.com/embed.html#14200235/65334100