Sommaire du guide

La télémédecine, application de la télésanté ou de soins de santé virtuels, n’est plus un nouveau concept. Sa pratique est à la hausse partout dans le monde depuis plusieurs années et le marché canadien, aussi, adopte rapidement ce mode de prestation de soins. Cependant, comme c’est le cas lors de l’introduction de tout nouveau service ou de toute nouvelle structure (pensez aux GABs et aux traitements en direct des opérations bancaires), il peut exister une certaine confusion relativement à la nature de la télémédecine, la façon dont les employés peuvent en bénéficier, la manière dont les employeurs avisés peuvent en récolter des avantages tangibles et, quels éléments rechercher chez un fournisseur de soins de santé.

L’indispensable guide 2019 ci-dessous aidera à clarifier ces points et bien plus encore !

Guide télémédecine

Téléchargez la version électronique gratuite (PDF) de L'indispensable guide de télémédecine!

 Téléchargez maintenant

L’indispensable guide 2019 de télémédecine destiné aux leaders canadiens en ressources humaines

Jusqu’à récemment, si vous aviez besoin de consulter un médecin, soit vous contactiez la clinique afin de fixer un rendez-vous et vous présenter en personne pour une consultation, soit vous espériez obtenir une consultation sans rendez-vous et soit vous vous rendiez directement à l’urgence. Cependant, les soins de santé ont énormément changé, en particulier au niveau des soins de santé primaires.

Plus de 31,3 millions de Canadiens, c’est-à-dire 86 % de la population, possèdent un téléphone intelligent, et cela a modifié les attentes quant au moment et à l’endroit où l’accès aux renseignements personnels est possible. Aujourd’hui, nous nous attendons à pouvoir consulter nos résultats d’examen sur nos téléphones, communiquer par courriel avec notre médecin et clavarder avec une infirmière. Plutôt que de compter sur un omnipraticien ou sur un médecin de famille, nous nous adressons à des équipes multidisciplinaires, qui, selon les recherches, permettent aux patients d’obtenir de meilleurs résultats. Les nouvelles technologies ont permis de remplacer, de manière sécuritaire, les visites en personne par des consultations virtuelles.

Malgré tous ces changements, la pratique des soins de santé canadienne est demeurée sensiblement la même. L’augmentation du coût des soins de santé, la prévalence accrue de maladies chroniques comme le diabète, l’asthme et les maladies cardiaques, qui nécessitent une prise en charge à long terme, ainsi que le vieillissement de la population sont tous des facteurs qui exercent une pression croissante sur les modèles conventionnels de prestation de soins. Les employeurs canadiens sont déjà des intervenants dans cette équation et voient également augmenter leurs coûts en soins de santé pour leurs employés, et ce, de façon non viable. Par conséquent, de nombreux employeurs créent des initiatives relatives à la santé et au mieux-être afin de réduire au minimum les coûts liés à la santé, dans un souci de prévenir les maladies et de diminuer le taux d’absentéisme et les demandes de prestation d’invalidité.

Nous croyons que la télémédecine devrait être au centre de tout régime d’assurance maladie d’entreprise. Nous avons donc mis au point ce guide qui répond à toutes les questions ci-dessous :

  • Qu’est-ce que la télémédecine ?
  • Comment fonctionne-t-elle ?
  • Comment s’intègre-t-elle au système de santé canadien ?
  • Quels avantages offre-t-elle aux entreprises et à leurs employés ?
  • Quel est le rôle de l’IA dans la télémédecine ?
  • Quelles sont les meilleures pratiques en télémédecine ?
  • Comment mettre en œuvre un programme de télémédecine ?

Nous vous démontrerons ci-dessous comment fonctionne la télémédecine et comment elle peut vous aider à :

  • Réduire les dépenses de votre entreprise
  • Stimuler l’engagement de vos employés
  • Favoriser la conciliation travail/vie personnelle et l’intégration travail/vie personnelle
  • Développer un effectif plus heureux et en meilleure santé
  • Attirer et garder les meilleurs candidats en vous distinguant comme employeur de choix

Qu’est-ce que la télémédecine ?

La télémédecine est en fait moins moderne qu’on ne pourrait le penser. Dès le début des années 60, de nombreux organismes américains et canadiens ont investi temps et argent dans le développement de la télémédecine afin, entre autres, d’aider les populations rurales à avoir accès à des services de santé adéquats. Dans un premier temps, les cliniciens utilisaient la technologie des micro-ondes pour transmettre des radiographies, des électrocardiogrammes et d’autres renseignements médicaux entre les hôpitaux et la réserve Papago en Arizona. Pendant des décennies, il était courant de transmettre des dossiers, des résultats d’examen et de faire des suivis à distance pour faciliter la prise en charge des patients.

La télémédecine d’aujourd’hui

De nos jours, la technologie a fait de la télémédecine une réalité en constante expansion. Selon une récente étude à laquelle 800 médecins ont participé, l’adoption de la télémédecine par les médecins a augmenté de 340 %, passant de 5 % à 22 % entre 2015 et 2018. De plus, l’omniprésence des téléphones intelligents, leurs capacités mobiles, notamment les photos et les vidéos ainsi que leur complète connectivité signifie que les patients et les médecins peuvent communiquer efficacement même s’ils sont à différents endroits. La disponibilité accrue des réseaux de transmission de données 4G (et bientôt 5G) et le prix décroissant des téléphones signifient que le monde de la télémédecine peut maintenant être accessible avec tout téléphone intelligent ou ordinateur portable, et qu’une vidéoconférence avec votre fournisseur de soins primaires peut vous permettre d’obtenir des soins d’une qualité aussi bonne qu’une visite en cabinet.

Comment la télémédecine fonctionne-t-elle ?

Un cheminement typique en télémédecine comprend les étapes suivantes :

1. Admission

Le patient se connecte à une application de télémédecine et répond à une série de questions pour qu’un diagnostic soit établi.

2. Consultation

Le patient est connecté à la ressource médicale appropriée pour obtenir un diagnostic plus approfondi et un avis médical.

3. Résultat

Le patient reçoit un plan de soins, une ordonnance et une livraison gratuite de ses médicaments (au besoin), ainsi que toute référence et tout test de laboratoire nécessaires.

4. Suivi

Le patient reçoit un suivi du même professionnel de la santé (un à sept jours plus tard, selon le diagnostic).

 

Pour concrétiser ce cheminement, nous vous présentons un exemple de consultation avec Dialogue. Imaginez une employée de 32 ans qui souffre d’attaques de panique, de troubles de sommeil et d’inquiétude constante. L’illustration ci-dessous détaille son cheminement avec Dialogue :

 

Dialogue - Webinaire santé mentale - Mai 2018

 

Composantes clés d’une expérience optimale avec la télémédecine :

 

14.2-Nurse-interacting-with-patient-say-hello-transparent-background-1-1

1. Admission initiale et processus de triage rapides


 

 

23-Patient-having-a-video-conference-with-doctor-transparent-background-1

 2. Consultation approfondie avec un infirmier, un infirmier-praticien ou un médecin

 

22-Doctor-transparent-background-1024x576

3. Notes de suivi immédiates de la part du professionnel de la santé afin de s’assurer que les étapes suivantes sont claires pour le patient

26-Patient-chatting-on-App-from-sofa-transparent-background-1

4. Suivi adéquat par le même professionnel de la santé pour s’assurer d’un bon résultat clinique pour le patient

 

Chez Dialogue, les patients ont la possibilité d’interagir avec les professionnels de la façon qui leur convient le mieux. Ils ont ainsi une grande flexibilité pour répondre à leurs besoins tout au long de la journée. Par exemple, lorsqu’ils se rendent au travail ou en reviennent, nos patients choisissent souvent de nous contacter par téléphone, vu qu’en conduisant, c’est l’option la plus pratique. Le clavardage est souvent l’option préférée au travail puisqu’il n’y est pas évident de protéger sa vie privée. À la maison, en soirée, nos patients choisissent habituellement le vidéo. Dans les cas où un examen physique est nécessaire (p. ex., pour une douleur à l’oreille), un coordonnateur des soins aidera le patient à trouver la clinique ou l’urgence la plus proche. Dans certaines situations, il peut même prendre le rendez-vous pour le patient.     

 

Quelles maladies la télémédecine peut-elle diagnostiquer et traiter ?

Un fournisseur de télémédecine avec une équipe multidisciplinaire (comme Dialogue) peut normalement évaluer un nombre important d’états de santé nécessitant des soins médicaux primaires, notamment :

  • La congestion nasale
  • Les maux de gorge
  • Les allergies
  • Les infections urinaires
  • Les infections transmissibles sexuellement
  • Les problèmes dermatologiques comme l’eczéma, les éruptions cutanées, etc.
  • Les douleurs musculaires et articulaires
  • L’anxiété
  • La dépression
  • L’insomnie
  • La santé en voyage et la santé nutritionnelle

 

Comment la télémédecine s’intègre-t-elle au système de santé canadien ?

La pratique de la télémédecine se répand rapidement partout dans le monde. Selon une étude de HIMSS Analytics, depuis 2017, 71 % des fournisseurs de soins de santé utilisent des outils de télémédecine pour communiquer avec les patients.

Bien que le Canada ait adopté la télémédecine plus lentement que d’autres pays comme les États-Unis, les Canadiens veulent y avoir accès. Selon une étude de l’Association médicale canadienne :

 
checkmark-1  7 Canadiens sur 10 affirment qu’ils se prévaudraient de consultations médicales virtuelles
 
checkmark-1  6 Canadiens sur 10 se réjouissent du potentiel de l’intelligence artificielle dans le système de santé, en particulier dans les soins préventifs
 
checkmark-1  70 % des Canadiens croient qu’incorporer davantage de technologies dans les soins de santé personnels peut aider à prévenir des maladies
 
checkmark-1  La plupart des Canadiens estiment que les consultations virtuelles mènent à des soins de meilleure qualité, dispensés de manière plus rapide et plus pratique : elles sont comparables à celles d’un « médecin sur demande »

 

Lacunes du système des soins de santé canadien

Deux facteurs très importants liés à la croissance de la télémédecine représentent un problème quant à l’accès rapide et efficace à des soins de santé primaires et à l’orientation vers le bon spécialiste. Les avantages potentiels des consultations en ligne sont particulièrement importants dans les régions rurales ou éloignées où il est plus difficile d’obtenir des services de santé fiables.

Voici quelques faits qui donnent à réfléchir :

illu-navigation
  • Plus de la moitié des Canadiens n’arrivent pas à prendre rendez-vous avec un médecin dans la même journée ou le lendemain.
  • 1 Canadien sur 3 affirme devoir attendre six jours ou plus pour consulter un médecin de famille.
  • 2 Canadiens sur 3, pour obtenir des soins médicaux en dehors des heures normales de travail, ont comme seule option l’urgence.
  • Le traitement des maladies mentales est difficile à obtenir, par conséquent, chaque semaine, 500 000 Canadiens s’absentent de leur travail en raison de problèmes de santé mentale.

La pression croissante sur le système de santé impose aux patients un fardeau accru, qui se manifeste sous forme de retards dans les soins et de diminution de la qualité des services. Les conséquences des retards dans l’accès aux soins sont graves. En effet, il a été démontré que ces retards augmentent le nombre de visites ultérieures à l’hôpital ainsi que les coûts pour les employeurs.

Pourquoi recourir à la télémédecine ?

 

Améliorer les résultats cliniques

Pourquoi la télémédecine est-elle importante ? Parce qu’elle simplifie la prestation des soins de santé. Elle fournit un accès pratique et sur demande à des médecins et des infirmiers virtuels et permet d’orienter les patients vers un réseau virtuel de médecins, de spécialistes et d’autres professionnels de la santé. Dans l’approche de Dialogue, chaque consultation par vidéo est suivie d’un plan de soins, d’une aide à la navigation dans le système, de suivis et de ressources d’autogestion de la maladie. Les patients peuvent choisir la méthode de communication qu’ils préfèrent (clavardage, téléphone ou vidéo). Les soins de santé primaires illimités offerts par l’employeur signifient que les consultations médicales ont lieu au moment et de la façon qui conviennent le mieux aux patients, et ce, sans frais. C’est comme avoir accès à un médecin sur demande.

Il a été démontré que la télémédecine et le suivi à distance offrent aux patients les avantages suivants :

  • Inciter les patients à mieux gérer leur propre santé
  • Diminuer les temps d’attente et le temps consacré aux déplacements
  • Améliorer l’expérience, les connaissances et la satisfaction des patients, ainsi que leurs résultats cliniques
  • Réduire le nombre d’hospitalisations et les coûts liés aux soins de santé
  • Permettre une meilleure gestion des maladies chroniques
  • Améliorer l’accès aux outils et aux experts du domaine de la santé
  • Réduire le nombre de visites à l’urgence, de maladies graves et de décès
  • Diminuer la gêne, l’inconfort et la peur associés aux consultations en personne


Améliorer le programme de bien-être de vos employés

Les employeurs et les assureurs privés mènent la tendance de la télémédecine. En effet, les employeurs ont beaucoup à gagner en l’offrant à leurs employés. L’adoption de la télémédecine aux États-Unis est déjà importante : en 2017, plus de 75 % des entreprises Fortune 1000 incluaient la télémédecine dans leur régime complet d’avantages sociaux. Une étude, réalisée en 2017 par le National Business Group on Health, a révélé que presque toutes les entreprises offrant un régime d’assurance collective allaient proposer des services de télémédecine d’ici 2020. Au Canada, l’adoption de ce mode de prestation de soins est également à la hausse. Cependant, il reste encore du chemin à parcourir pour rattraper les États-Unis : seulement 9 % des employeurs ont affirmé offrir la télémédecine à la fin de 2018, alors que 67 % des employés affirment qu’ils l’utiliseraient si elle leur était offerte.

Alors qu’ils augmentent à un rythme effréné, dépassant même la croissance du PIB, les coûts des soins de santé sont de plus en plus imputables aux employeurs. D’après une étude de Mercer, les coûts des soins de santé qui devront être assumés par les employeurs augmenteront de 130 % entre 2015 et 2025. La télémédecine peut aider à réduire ces coûts, en traitant les maladies avant qu’elles ne deviennent chroniques ou invalidantes. Les employés demeurent ainsi productifs et engagés, puisque la santé et le bien-être sont intrinsèquement liés : les employés en santé sont plus productifs que leurs collègues ayant des problèmes de santé.


Réduire le taux d’absentéisme et le présentéisme

L’absentéisme est un important facteur lié à la perte de revenu et de productivité dans les organisations canadiennes et l’économie dans son ensemble. Ce phénomène coûte aux employeurs 16,6 milliards de dollars chaque année, soit en moyenne 2 000 dollars par employé annuellement, au Canada. Même s’il est nettement moins mesuré, le présentéisme peut aussi avoir des répercussions importantes sur la perte de productivité (phénomène selon lequel les employés se présentent au travail en étant malades ou souffrant de maladies les empêchant de travailler efficacement). Étant donné que 60 % des employés ne sont pas motivés au travail, il est plus important que jamais pour les organisations de réduire les pertes de productivité liées au manque de motivation.

C’est à ce chapitre que la télémédecine peut être utile : les soins de santé virtuels peuvent non seulement réduire l’absentéisme, mais aussi diminuer les temps de déplacement et les congés requis pour les consultations médicales en personne. La télémédecine améliore la conciliation travail/vie personnelle des employés et contribue à rehausser leur productivité lorsqu’ils sont au travail.


Améliorer l’accès aux soins de santé mentale

Les troubles de santé mentale sont l’une des principales causes de réclamations d’invalidité de courte et de longue durée, d’absentéisme et de présentéisme. Un Canadien sur cinq souffre de troubles mentaux durant l’année, et un demi-million de Canadiens s’absentent du travail en raison de problèmes de santé mentale. De plus, 27 % des travailleurs canadiens affirment ressentir quotidiennement des niveaux de stress élevés à extrêmes : le genre de stress non traité pouvant mener à des troubles mentaux comme l’anxiété et la dépression. Selon la Commission de la santé mentale du Canada, 51 milliards de dollars sont perdus chaque année dans l’économie canadienne en raison de problèmes liés à la santé mentale. Les employeurs assument environ 25 % de ces coûts engendrés.

Cependant, une personne sur quatre atteintes d’une maladie mentale ne consulte jamais de professionnel de la santé. La stigmatisation, la difficulté d’accès aux professionnels de la santé, les coûts élevés et le non-respect des recommandations de traitement sont tous des facteurs qui compliquent la gestion de la santé mentale. La télémédecine offre de nouvelles avenues prometteuses pour le traitement des troubles mentaux. L’amélioration de l’accessibilité aux soins, l’adoption d’approches multidisciplinaires et la réalisation de suivis réguliers signifient que la télémédecine peut offrir des soins de santé mentale complets, pratiques et abordables. Selon une étude de l’Université McMaster, les soins de santé mentale virtuels sont cliniquement efficaces et réduisent les coûts et les temps d’attente.


Attirer les meilleurs candidats

employee engagement

Tous ces facteurs sont avantageux pour les employeurs. Selon un récent sondage, la majorité des leaders canadiens en ressources humaines affirment que leur priorité est d’améliorer :

  • La motivation des employés
  • Le recrutement d’employés et leur rétention
  • La santé mentale et physique des employés

La télémédecine peut être utile à ces trois priorités

De plus, les entreprises offrant la télémédecine sont considérées comme des employeurs de choix sur le marché, qui est très concurrentiel de nos jours. Près du deux tiers des personnes qui ont répondu à un sondage de care.com ont affirmé qu’elles quitteraient probablement leur emploi pour un poste comparable dans une entreprise offrant de meilleurs avantages relatifs à la conciliation travail/vie personnelle. Les employés qui sont satisfaits de leurs avantages sont plus susceptibles d’affirmer que leur entreprise est un bon endroit où travailler. Les recherches montrent que les employés en santé ont une meilleure satisfaction professionnelle, l’un des principaux facteurs de rétention des employés.

À une époque où les avantages sociaux sont souvent réduits, ou dont les coûts sont transférés aux employés, ajouter des avantages modernes et pratiques en matière de soins de santé peut être une victoire pour le leadership en ressources humaines.

 

Atteindre une bonne conciliation travail/vie personnelle

Plus de 90 % des personnes de la génération Y dans le monde considèrent que la conciliation travail/vie personnelle joue un rôle crucial quant à leur choix d’employeur. La télémédecine améliore la capacité des employés à atteindre une bonne conciliation travail/vie personnelle. Les employés qui ont recours à des services de télémédecine comme Dialogue peuvent demander à ce que leurs prescriptions soient envoyées à leur pharmacie ou livrées à leur domicile ou leur lieu de travail, ce qui leur donne plus de contrôle sur leur horaire quotidien. Ils peuvent obtenir des soins en dehors des heures de travail ou lorsqu’ils voyagent. Étant donné le nombre important d’employés en télétravail, offrir des soins de santé standardisés à tous les employés, où qu’ils soient, est un énorme avantage. Ce peut être particulièrement utile aux télétravailleurs situés dans des régions éloignées qui, autrement, n’auraient pas accès à des soins de même qualité. Finalement, les recherches montrent que 95 % des bénéficiaires de la télémédecine sont satisfaits des consultations à distance, ce qui améliore leur niveau de bonheur et leur santé.

Meilleures pratiques en télémédecine

Les recherches suggèrent que les soins dispensés par des équipes qui sont concentrées sur les besoins des patients entraînent de meilleurs résultats. Qui fait partie de ces équipes ? Une combinaison de coordonnateurs de soins, d’infirmiers cliniciens, d’infirmiers-praticiens, de médecins et de professionnels de la santé collaborant en tant qu’unité intégrée. Cette approche multidisciplinaire permet aux fournisseurs de télémédecine de diriger les patients au bon endroit et de leur offrir des soins continus. Lorsque leur collaboration est étroite, les membres de l’équipe peuvent traiter plus de patients de manière efficace, ce qui rend l’approche multidisciplinaire rentable et évolutive. Finalement, la présence de différents types de fournisseurs signifie que les changements réglementaires ne perturberont pas l’équipe au complet (par exemple, la participation ou la non-participation d’un infirmier-praticien aux consultations virtuelles).

La télémédecine signifie également qu’une équipe hautement qualifiée peut être composée d’experts des quatre coins du pays. Un médecin d’Ottawa, un infirmier de Montréal, un psychologue de Toronto et un diététiste de Calgary peuvent consulter des dossiers électroniques et utiliser des moyens de communication sécurisés pour répondre aux besoins d’un seul et même patient.

 

Sécurité et confidentialité des données

Étant donné que la télémédecine implique la transmission de renseignements de nature délicate sur la santé de patients, il est important de rassurer les usagers en leur confirmant que leurs données sont protégées. Les meilleurs fournisseurs de soins de santé virtuels possèdent la certification SOC 2, satisfont à toutes les exigences réglementaires dans les territoires où se trouve votre entreprise et s’assurent que tous les fournisseurs indépendants gèrent et stockent vos données de façon sûre.

L’intelligence artificielle (IA) et la télémédecine

L’apprentissage automatique et les technologies de l’IA ont récemment fait leur apparition dans presque toutes les sphères des soins de la santé, allant de l’amélioration des agents conversationnels en assistance médicale à la prestation de service et à la découverte de médicaments. Les médecins utilisent maintenant régulièrement des algorithmes d’apprentissage automatique pour diagnostiquer et traiter les patients. Un récent sondage auquel ont participé 56 organismes d’envergure du domaine des soins de santé a révélé que 86 % d’entre eux ont déjà adopté l’IA et planifient dépenser en moyenne 54 millions de dollars sur celle-ci d’ici 2020.

L’IA dans la télémédecine diminue les coûts liés à la prestation de soins de santé de qualité à grande échelle pour les raisons qui suivent :

  • Les logiciels d’IA peuvent parcourir énormément de données plus rapidement que les humains et détecter les problèmes de santé avant qu’ils ne deviennent catastrophiques.
  • Les algorithmes d’apprentissage automatique peuvent suggérer un diagnostic en fonction des symptômes et des données de santé du patient.
  • Les outils d’IA aident à automatiser la façon dont le triage des patients est effectué par les médecins et à enregistrer des notes cliniques.
  • L’IA peut être utilisée lors des consultations virtuelles, où les fournisseurs utilisent l’apprentissage automatique pour analyser le dossier du patient, afin de recommander des soins.

De façon générale, l’IA dans la télémédecine offre aux patients une expérience pratique et plus rapide.

Les outils d’IA offrent beaucoup de possibilités aux patients dans le monde de la télésanté :

  • Les agents conversationnels basés sur l’IA agissent comme des assistants médicaux disponibles en tout temps, recueillant toutes les informations nécessaires sur le patient et le dirigeant directement vers la bonne ressource médicale.
  • L’IA permet à la médecine fondée sur des données probantes d’être pratiquée à grande échelle : les algorithmes d’IA n’oublieraient jamais de poser une question pour éliminer une maladie rare et ne se sentiraient jamais pressés de conclure une consultation. Le résultat est une approche systématique et complète pour chaque patient, et ce, à chaque consultation.
  • Les services de conciergerie et d’assistance : bon nombre des interactions entre les patients et les services de télémédecine vont au-delà d’un avis médical ; elles aident également les patients à naviguer dans un système de soins de santé complexe. Avec l’IA, les systèmes de recommandations personnalisées identifient la clinique, la pharmacie ou le laboratoire le plus proche sans que la présence d’experts médicaux soit nécessaire.
  • L’IA peut améliorer la sécurité des patients en les authentifiant grâce à la reconnaissance faciale et à l’aide de documents émis par le gouvernement.

Finalement, la crème de la crème des fournisseurs de télémédecine utilise une approche avec interaction humaine. L’empathie et les liens humains font partie intégrante des soins de qualité et ne seront pas remplacés de sitôt par des machines. En fin de compte, c’est une approche synergique qui entraîne de meilleurs résultats.

 

Mise en place de la télémédecine en milieu de travail

À titre de professionnel des ressources humaines, vous savez déjà combien de travail est requis pour arriver à un changement organisationnel. Étant donné que la prestation de soins de santé est une expérience très intime et personnelle, vous devez œuvrer attentivement afin que le déploiement soit couronné de succès.

N’oubliez pas que vous invitez un large éventail de patients ayant des aptitudes technologiques différentes pour recourir à la télémédecine. Vous devez vous assurer que l’expérience du patient est facile.

Lorsque vous prenez la décision d’offrir des services de télémédecine, il est important de vous assurer que les employés sont au courant, comprennent la façon d’y accéder et apprécient le fait qu’ils peuvent économiser du temps, de l’argent et des congés payés.

Voici quelques conseils pour présenter la télémédecine à vos employés.

 

Démontrez la valeur de votre programme de télémédecine

Il peut être réellement difficile de faire en sorte que les employés profitent de leurs nouveaux avantages en matière de santé. La clé est de créer de nouvelles habitudes : lorsque les patients ont une inquiétude par rapport à leur santé, ils se fient à la télémédecine et à leur médecin. Une bonne gestion des comptes peut contribuer à de meilleurs résultats pour les patients.

Maintenez la communication

Comment les professionnels des ressources humaines peuvent-ils efficacement présenter un nouvel avantage ? Un bon fournisseur de services de télémédecine travaillera avec vous à long terme pour bâtir la confiance des employés envers votre nouveau système de télémédecine. Après le déploiement initial, votre fournisseur devrait offrir une campagne de sensibilisation complète comprenant l’admission, la formation continue et les suivis ainsi que les évaluations pour encourager l’adoption.

Dialogue offre une trousse de lancement complète, qui comprend :

  • Des communications par courriel pour annoncer le service : encourage un grand nombre d’employés à s’y inscrire. Par exemple, Dialogue fournit des modèles de courriel et travaille étroitement avec les services des communications pour répondre à toute question que les employés pourraient avoir ;
  • Des initiatives fondées sur la technologie telles que des vidéos d’utilisateurs et une intervention du service des technologies de l’information pour ajouter l’application de télémédecine sur tous les appareils mobiles administrés par l’employeur (le cas échéant) ;
  • Des webinaires, y compris un aperçu de la façon d’utiliser Dialogue, et des séances de formation pour les gestionnaires et les employés ;
  • Des dépliants, des affiches, des kiosques et des bannières.

Voici quelques outils que vous pouvez utiliser pour encourager le recours aux services de télémédecine :

  • Témoignages : amplifiez l’expérience de collègues qui ont déjà bénéficié du service.
  • Séances de questions : organisez souvent des événements en ligne ou en personne pour permettre aux employés de poser des questions à un expert au sujet de leurs avantages à utiliser la télémédecine.

Planifiez des notifications à des moments précis sur la façon dont le service peut être utilisé tout au long de l’année, par exemple, pendant les saisons de grippe ou d’allergies.

Points importants à retenir

En résumé, la télémédecine donne aux employeurs d’innombrables occasions d’offrir de meilleurs soins à leurs employés. Voici certains points à retenir :

  • Cette nouvelle technologie a permis de remplacer de manière sécuritaire les visites en personne par des consultations virtuelles.
  • Les employés veulent avoir accès à des services de télémédecine parce que celle-ci comble des lacunes des systèmes de soins de santé actuels et augmente la rapidité d’accès aux soins.
  • Un effectif en santé entraîne une diminution des coûts liés aux invalidités à long terme : l’amélioration de la satisfaction des employés mène à l’amélioration de leur santé et de leur niveau de bonheur, et augmente leur engagement.
  • Une stratégie de mise en œuvre efficace, avec le soutien du fournisseur, augmente le recours aux services de télémédecine.
  • La télémédecine contribue à créer une meilleure conciliation travail/vie personnelle, ce qui aide à attirer et à retenir les meilleurs candidats.

 

telemedicine