Alors que les pays du monde entier sont confrontés à la pandémie de la COVID-19, de nombreuses industries et entreprises font face au même combat : comment gérer l’impensable?

C’est la situation dans laquelle se retrouvent actuellement de nombreux leaders en ressources humaines (RH). Nous passons par une période tumultueuse. Il est donc compréhensible que les employés puissent, en plus de leur charge de travail, faire face à des problèmes de santé mentale. Les affaires ne suivent absolument pas un cours normal et les directeurs des RH peuvent se retrouver à jouer le rôle de « Chef du bonheur et bien-être des employés », même dans les entreprises qui ne doivent pas faire face à des mises à pied ou à des réductions salariales. « Les employés ont peur, ils sont distraits et se sentent déconnectés de leurs collègues ainsi que des membres de leur famille », explique Lianne Picot, une consultante en leadership basée en Ontario. « Ils sont inquiets pour leur santé, leurs finances et leurs familles ».

Garder le moral est aujourd’hui essentiel pour les leaders en ressources humaines — tant pour le bien-être de leurs employés que pour la santé de leur propre entreprise. Selon Picot, fondatrice de la société de conseil Blue Morpho, l’un des résultats les plus sûrs d’une baisse de moral est une baisse de productivité. Elle propose quelques lignes directrices sur la façon de gérer les difficultés qui vont se présenter.


Comment aider les employés qui présentent des signes de stress et d’anxiété:

Si votre organisme a une stratégie ou une structure de soutien à la santé mentale des employés, c’est parfait; malheureusement ces ressources peuvent être sous pression en ce moment. C’est pourquoi, en l’absence de ces systèmes de soutien, et selon l’urgence de la situation, commencez par dire à un employé en difficulté de prendre une pause, ou de prendre congé pour le reste de la journée. Il suffit parfois de diminuer les attentes pour remédier à la situation.

L’empathie ici est essentielle.

Reconnaissez qu’une pandémie peut susciter de nombreux sentiments et préoccupations négatifs. Montrez votre inquiétude. Exprimez-la. Comprenez que vous ne pouvez pas avoir les mêmes attentes du personnel qu’en temps normal et passez le message.
Prenez le temps d’établir avec les employés quelles sont les tâches prioritaires et éliminez celles qui ne sont pas essentielles. Le fait d’avoir un nombre raisonnable de tâches peut permettre aux employés de se concentrer sur quelque chose et peut aussi être bénéfique. Laissez cependant les employés contrôler le nombre de tâches qui leur sont assignées afin qu’ils ne se sentent pas dépassés.
Aidez les employés à rester sur la bonne voie sans faire de la microgestion. Soyez confiant qu’ils feront le travail. Si tel n’est pas le cas, intervenez sur une base individuelle, et non en introduisant des mesures radicales pour microgérer le travail de chacun.

Offrez des ressources de soutien.

Pour les organismes ayant accès aux services de télémédecine de Dialogue, notre programme de santé mentale offre une solution complète, personnalisée et fondée sur des preuves et qui garde votre personnel mentalement motivé. Les membres peuvent avoir accès à une équipe multidisciplinaire de professionnels de la santé, et ce, à partir du confort de leur foyer. Dialogue a également créé un guide pour faire face au stress et à l’anxiété durant la pandémie de la COVID-19. Ce guide peut être partagé.



Conseils pour soutenir la santé mentale d’une main-d’œuvre en télétravail:

  • Ayez un plan et communiquez-le avec clarté.
    Les employés doivent savoir ce qui pourrait arriver si eux-mêmes ou l’un de leurs proches tombent malades. Fournissez des mises à jour régulières et reconnaissez que l’inquiétude et la peur surgissent en l’absence de communications claires.

  • La structure est importante.
    À la maison, le défi est que le travail est toujours là. Certains employés travaillent à domicile pour la première fois et ne savent peut-être pas comment naviguer dans cette nouvelle réalité. Rappelez-leur de prendre des pauses et des marches. Ne mettez pas en place des systèmes élaborés où ils doivent « s’enregistrer » — cela n’aide pas le moral des gens s’ils ont l’impression d’être surveillés.

  • Mettez en place un système de jumelage pour remonter le moral.
    Les gens sont déconnectés en ce moment ; ils ont besoin d’établir de nouvelles connexions pour passer à travers la crise. Jumelez les employés afin qu’ils puissent se concerter et voir comment ils se sentent, les uns et les autres.

  • Reconnaissez, acceptez et communiquez le fait que la productivité risque de souffrir car les affaires ne suivent pas un cours normal. Encouragez les employés à prendre soin d’eux-mêmes.

  • Faites ouvertement preuve d’appréciation.
    Montrez et exprimez votre appréciation à vos employés et pour le travail qu’ils font. Cette attitude est essentielle pour le maintien de la santé mentale. Trouvez les choses que les gens font et qui contribuent à l’accomplissement du travail et dites-leur qu’ils ont fait une différence.

  • Déterminez comment les employés se sentent et identifiez leurs besoins.
    Plutôt que de simplement demander: « comment allez-vous », essayez de poser des questions spécifiques, telles que:

    • « Quel a été le plus grand ajustement que vous avez dû personnellement faire au cours des dernières semaines? »

    • « Quelles sont les difficultés auxquelles vous faites face en travaillant à domicile et que vous manque-t-il pour effectuer votre travail efficacement? »

    • « Que pourrions-nous vous offrir (en tant qu’organisme) pour faire la différence dans votre vie quotidienne en ce moment? »

    • « Comment faites-vous pour équilibrer la présence de vos enfants à la maison et toutes vos obligations professionnelles? »

    • « Tenant compte des développements au cours de ces deux dernières semaines, quel est votre plus grand souci en ce moment? »

    • « Qu’est-ce qui vous empêche de dormir la nuit? »


     

Comment soutenir les employés qui sont demeurés en poste après des mises à pied:

Si vous croyez qu’il n’y aura pas d’autres licenciements, ou du moins pas dans un avenir immédiat, communiquez-le clairement. Cependant, ne donnez pas de faux espoirs ; les gens ont besoin de transparence. Si vous ne pouvez pas être clair au sujet de l’avenir, faites-le savoir. Quand leur emploi est menacé, généralement les gens s’y attendent.

Pour ceux qui travaillent encore, l’accent doit être mis sur la prise de mesures au jour le jour; faisons cela aujourd’hui et concentrons-nous sur les résultats. Préparez les gens au succès avec des objectifs à court terme. Reconnaissez qu’il est stressant de ne pas savoir ce que l’avenir nous réserve, mais concentrez-vous sur ce qui peut être fait aujourd’hui.

N’oubliez pas de partager les réussites au sein de l’organisme et l’impact du travail accompli. Il est important de mettre en place une méthodologie de communication interne efficace, quelle que soit la taille de l’organisme.


Comment soutenir les employés qui sont des travailleurs indispensables:

  • Assurez-vous que des protocoles basés sur la science sont en place et qu’ils ont été clairement communiqués;
  • Assurez-vous que les employés comprennent que leur santé est extrêmement importante et que des systèmes rigoureux sont en place pour éviter la propagation du virus;
  • Reconnaissez le sacrifice qu’ils font et la déconnexion qu’ils ont des personnes dans leur vie;
  • Écoutez leurs préoccupations et essayez d’y répondre rapidement et efficacement;
  • Faites-leur savoir que vous les écoutez et que vous souhaitez obtenir leur avis et que vous ferez tout ce qui est possible pour alléger leur fardeau.



Ressources:

Partagez avec vos employés toutes les ressources que vous avez.


Pour les leaders en ressources humaines aux prises avec leurs propres problèmes de santé mentale, consultez le site web de votre association professionnelle. Entrez en contact avec des amis ou des collègues que vous connaissez et qui travaillent également dans le domaine des ressources humaines. Donnez la priorité à vos propres systèmes de soutien pour un rôle très difficile en ce moment, et restez en contact avec des personnes qui occupent des postes similaires. Veillez à ce qu’il y ait une séparation entre la semaine de travail et la fin de semaine.

« En fin de compte, plus les organismes pourront soutenir leurs employés pendant la crise, plus ces derniers se sentiront attachés et engagés dans l’évolution de leur organisme », explique Mme Picot. C’est l’heure du leadership humain. Aidez les employés à continuer à travailler efficacement en leur montrant que vous vous souciez d’eux et veillez à ce que les communications reflètent la gentillesse et la compassion dont ils ont besoin en ce moment. En ces temps difficiles, rappelez-vous que les politiques sont importantes — mais que vos employés sont essentiels.


 

J'ai d'autres questions concernant la COVID-19

Pour toutes autres questions, vous pouvez consulter les ressources développées par Dialogue.

Consultez nos ressources sur la COVID-19