Le beau temps est enfin parmis nous! Mais pour près du quart des Canadiens, c’est aussi synonyme d’éternuements à répétition et autres symptômes plutôt désagréables. Les allergies surviennent lorsque le corps réagit et se défend contre des substances habituellement inoffensives.


Qu’est-ce qu’une allergie saisonnière?

Les allergies saisonnières sont aussi appelées rhinite allergique, pollinose ou rhume des foins. Elles se caractérisent par une série de symptômes (respiratoires ou non) qui surviennent systématiquement à la même période de l'année. Elles sont causées par une hypersensibilité à certains pollens.

  • 20-25% des canadiens souffrent actuellement d'allergie saisonnière durant l'une ou toutes les périodes susceptibles de causer des allergies :
    • Le début du printemps (mi-mars à fin juin) : allergies à certains arbres et arbustes comme les bouleaux, les érables ou les peupliers.
    • L'été (fin mai à mi-octobre) : allergies aux graminées comme le gazon, le blé, le maïs, etc.
    • L'automne (fin juillet à octobre) : allergies à l'herbe à poux


Qu’est-ce qu’une allergie annuelle?

Les allergies annuelles surviennent s’il existe une exposition chronique aux allergènes environnementaux:

  • Moisissure
  • Acariens
  • Poussière
  • Animaux


Que faire en cas d’allergies saisonnières?

  1. Eviter les activités à l’extérieur le matin quand le compte pollinique est à son plus haut! Faites de même les journées sèches et venteuses. Le meilleur moment pour aller dehors est juste après la pluie, ce qui aide à réduire le pollen dans l’air.
  2. Déléguer si possible la tonte de gazon, le désherbage et autres activités jardinières qui peuvent activer les allergènes.  
  3. Lavez vos draps et vos cheveux fréquemment pour vous débarrasser du pollen et des allergènes!
  4. Ne faites pas sécher votre linge dehors. Le pollen peut s’accrocher au draps et serviettes.
  5. Consulter votre bulletin météo souvent. Si le compte pollinique sera haut, prenez vos médicaments contre les allergies de façon préventive!
  6. Malheureusement, il n’est pas possible de retirer tous les allergènes de votre air intérieur, mais ces astuces peuvent limiter la quantité:
    • Utilisez l’air climatisé dans votre auto ou à la maison pour éviter d’avoir les fenêtres ouvertes.
    • Utilisez des filtres à haute efficacité pour tous vos systèmes de ventilation et nettoyez-les souvent.
    • Utilisez un système de filtration des particules de l'air à très haute efficacité (HEPA) dans votre chambre à coucher.


Au secours! Je souffre
encore de mes allergies. Que puis-je faire?

Ne désespérez pas et contactez Dialogue si vous ressentez un ou plusieurs des symptômes suivants malgré les recommandations:

  • écoulement nasal (sécrétions claires)
  • éternuements
  • congestion nasale
  • picotements des yeux
  • larmoiements
  • démangeaisons
  • vous avez certains de ces symptômes mais pas de fièvre ou de mal de gorge.

Que ce soit pour des conseils pour mieux gérer vos symptômes, obtenir une prescription ou une requête, ou pour trouver un allergologue dans les plus courts délais, nous sommes là pour toutes vos questions santé et bien-être! Vous n'avez qu'à poser vos questions sur l'application Dialogue.

 

Si vous n’avez pas la chance d’avoir accès à Dialogue à travers votre employeur, n’hésitez pas à leur faire part de ce nouveau type d’avantage corporatif fort apprécié des employés et invitez-les à assister à une démo de notre solution.

Chloe Eustache

Chloé est responsable de qualité clinique chez Dialogue. Diplômée de l'Université McGill en sciences infirmières, recherche et soins infirmiers cliniques, elle a travaillé à l'Hôpital général juif de Montréal et à l'Hôpital Mount Sinai en tant qu'infirmière clinicienne et coordonnatrice des soins palliatifs.