Saviez-vous qu’une personne sur trois vit avec le diabète ou un prédiabète au Canada1? En fait, on estime que 1,5 million de personnes au Canada vivent avec cette maladie sans le savoir! Puisque ce nombre de personnes est en hausse, il est important de connaître les facteurs de risque et d’apprendre à les prévenir.

 

Qu’est-ce que le diabète?

Le diabète est une maladie métabolique chronique qui survient lorsque l’organisme ne peut pas produire suffisamment d’insuline ou utiliser l’insuline efficacement. L’insuline est une hormone qui aide les cellules de votre corps à absorber le glucose pour l’utiliser comme source d’énergie. Imaginez que l’insuline est une conduite de carburant. Toutes vos cellules ont besoin de carburant (glucose). L’insuline permet à ce carburant d’entrer dans vos cellules. Sans insuline, le glucose s’accumule dans les vaisseaux sanguins et, s’il n’est pas traité, il peut entraîner des complications de santé soudaines et à long terme.

Voici quelques signes et symptômes courants du diabète :

  • Niveaux inhabituels de la soif

  • Mictions plus fréquentes

  • Prise ou perte de poids

  • Manque d’énergie extrême

  • Coupures et ecchymoses qui guérissent lentement

  • Picotements ou engourdissement dans les extrémités

  • Vision floue

Les types de diabète2

Le diabète est une maladie complexe dont on sait qu’elle réduit l’espérance de vie et peut entraîner de graves problèmes au niveau du cœur, des vaisseaux sanguins, des yeux et des reins. Cela peut sembler inquiétant, mais ce qu’il faut retenir, c’est que le diabète peut être géré. En acquérant de bonnes compétences en matière d’autogestion et en collaborant avec un(e) prestataire de soins de santé, les personnes atteintes de diabète peuvent mener une vie saine, épanouie et active tout en prévenant les complications.

 

Le diabète de type 1
Le diabète de type 2
Le prédiabète
Le diabète de grossesse

Le diabète de type 1 est le plus souvent diagnostiqué chez les enfants, les adolescent(e)s et les jeunes adultes. Il survient lorsque le pancréas ne produit pas d’insuline ou en produit très peu. Les personnes atteintes de diabète de type 1 doivent prendre de l’insuline tous les jours pour contrôler le taux de glucose dans leur sang et prévenir l’apparition d’autres problèmes de santé.

Le diabète de type 2 survient lorsque l’organisme n’utilise pas bien l’insuline et ne parvient pas à maintenir la glycémie à des niveaux normaux. Environ 80 % des personnes vivant avec le diabète sont atteintes de celui de type 2. Il est généralement diagnostiqué chez les adultes, mais il peut également se manifester chez les enfants et les adolescent(e)s. Il se peut que vous ne remarquiez aucun symptôme. Il est donc important de faire tester votre glycémie si vous présentez un risque.

Le prédiabète survient lorsque votre taux de glycémie est plus élevé qu’il ne devrait l’être, mais pas suffisamment pour que votre médecin diagnostique un diabète. On parle également d’anomalie de la glycémie à jeun ou d’intolérance au glucose. Les personnes atteintes de diabète de type 2 ont presque toujours un prédiabète en premier lieu, mais celui-ci ne provoque habituellement pas de symptômes.

Le diabète de grossesse peut se développer chez les femmes enceintes qui n’ont jamais eu de diabète. Il disparaît normalement après l’accouchement, mais il augmente les risques de développer un diabète de type 2 ultérieurement.

 

Si vous avez besoin d’aide, n’attendez pas. Si votre organisation vous a donné accès à Dialogue, vous pourriez parler à un(e) spécialiste dès aujourd’hui!

 

Dissiper les mythes à propos du diabète2

 

Mythe : je n’ai pas d’antécédents familiaux de diabète, je ne présente donc pas de risque.

Fait : si les antécédents familiaux constituent effectivement un facteur de risque pour les diabètes de type 1 et 2, ce n’est pas le seul facteur. Une mauvaise hygiène de vie et certaines affections peuvent augmenter votre risque de diabète de type 2. Il s’agit notamment des facteurs suivants :

  • Être atteint(e) de surpoids ou d’obésité

  • Présenter un prédiabète

  • Une maladie des ovaires polykystiques

  • Un diabète de grossesse

  • Être d’origine hispanique/latino-américaine, afro-américaine, amérindienne ou autochtone d’Alaska (certain(e)s insulaires du Pacifique et Américains d’origine asiatique présentent également plus de risques)

  • Être âgé(e) de 45 ans ou plus

  • Mener un mode de vie sédentaire ou pratiquer une activité physique moins de trois jours par semaine.

 

Mythe : je suis en surpoids, ce qui signifie que je finirai par développer un diabète.

Fait : il est vrai que le surpoids ou l’obésité augmente le risque de développer un diabète. Cependant, de nombreuses personnes en surpoids ou obèses ne développent jamais de diabète, et les personnes qui ont un poids normal ou un peu élevé peuvent quand même développer un diabète.

 

Mythe : je mange beaucoup de sucre, je risque donc de développer un diabète.

Fait : il n’est pas surprenant que les gens se méprennent sur la relation entre le sucre et le diabète. Cette confusion peut provenir du fait que, lorsque vous mangez des aliments, ceux-ci sont transformés en un sucre appelé glucose (le carburant dont notre corps a besoin pour fonctionner). En vérité, la consommation de sucre ne provoque pas directement le diabète. 

Malheureusement, cela ne signifie pas que la consommation de grandes quantités d’aliments ou de boissons sucrés n’est pas dangereuse. Si vous consommez plus de sucre que votre organisme ne peut en utiliser comme source d’énergie, l’excédent sera converti et stocké sous forme de graisse corporelle, ce qui peut entraîner une prise de poids ou de l’obésité. Cela peut avoir des conséquences sur la façon dont votre organisme utilise l’insuline, ce qui augmente finalement votre risque de développer un diabète.

 

Mythe : les personnes diabétiques ne peuvent jamais manger de sucre.

Fait : les sucreries contiennent une grande quantité de sucres simples, qui augmentent rapidement la quantité de glucose dans le sang. Les personnes diabétiques doivent limiter la quantité de sucre qu’elles consomment pour maintenir un bon contrôle de leur glycémie et réduire les risques de complications associées. Elles peuvent toutefois se faire plaisir à l’occasion en adaptant leur régime alimentaire et, dans certains cas, en modifiant leurs médicaments.

 

Mythe : je suis seulement à la limite de développer un diabète, je ne dois donc pas m’inquiéter.

Fait : présenter un prédiabète ou être à la limite du diabète signifie que vous avez un risque élevé de développer un diabète dans les 10 ans. La bonne nouvelle? Vous pourriez être en mesure d’abaisser votre glycémie à des taux normaux en adoptant une hygiène de vie saine. 

Voici quelques habitudes saines à adopter au quotidien qui peuvent contribuer à prévenir le diabète de type 21 :

  • Apporter de petites modifications au niveau de votre alimentation, par exemple, diminuer la quantité d’aliments et de boissons hautement transformés et sucrés que vous consommez.

  • Planifier vos repas en y intégrant des légumes, des céréales complètes, des noix et des graines, des protéines d’origine végétale et des viandes maigres.

  • Bouger davantage au cours de vos journées. Les exercices d’endurance comme la marche, le jogging ou le vélo sont considérés comme bénéfiques, mais tout type de mouvement peut faire la différence!

  • Pour les personnes prédiabétiques, la perte de poids peut retarder l’apparition du diabète de type 2. Une perte de poids d’à peine 5 % peut avoir un effet considérable.

  • Demander le soutien d’une équipe de soins pour vous aider à fixer des objectifs et à les respecter.

 

Mythe : l’exercice physique n’est pas sans danger pour les diabétiques.

Fait : faire régulièrement de l’exercice est un élément important de la prévention et de la gestion du diabète et du prédiabète. L’activité physique permet d’augmenter la sensibilité et la réponse de votre organisme à l’insuline, et peut améliorer le contrôle de la glycémie. Cependant, il est important de consulter votre médecin pour vous assurer que votre programme d’exercices ne représente pas de danger pour vous.

 

Adoptez un mode de vie plus sain dès aujourd'hui 

Si vous pensez présenter un risque de diabète, passez le test de dépistage de l’évaluation des risques et communiquez avec votre prestataire de soins de santé. Vous pouvez également consulter le programme gratuit de prévention du diabète (en anglais) de Diabetes Canada, qui peut vous aider à adopter une hygiène de vie plus saine et à réduire considérablement vos risques de développer un diabète.

 

Vous voulez être proactif(-ive) par rapport à votre santé?

Communiquez avec un(e) professionnel(le) de la santé de Dialogue dès aujourd’hui.

Parlez à un(e) spécialiste

 
Ressources
  1. https://www.diabetes.ca/

  2. https://www.mountsinai.org/health-library/special-topic/diabetes-myths-and-facts

Thèmes: Santé et mieux-être