Applications de santé et de bien-être. Télémédecine. Dispositifs portables. Les applications de santé numérique ont explosé au cours de la dernière décennie grâce à des milliards de dollars investis et à des innovations de pointe. Il suffit de quelques clics pour enregistrer des informations comme votre tension artérielle, vérifier votre rythme cardiaque, surveiller votre activité physique, suivre votre sommeil ou votre alimentation, et bien plus encore. Mais devriez-vous vous tourner vers la technologie pour améliorer votre santé cardiaque? Les maladies cardiaques étant la deuxième cause de décès au Canada, nous avons voulu partager des outils intéressants à découvrir, et des mesures à mettre en œuvre pour vous aider à minimiser votre risque de maladie cardiaque. 

Avant de commencer, il est important de noter que la grande majorité des applications de santé et de bien-être ne sont pas approuvées ou contrôlées par Santé Canada ni par la Food and Drug Administration (FDA) aux États-Unis. Bien qu’elles ne soient pas évaluées officiellement, Santé Canada et la FDA indiquent que les applications peuvent aider les gens à développer des comportements sains, à établir des changements positifs permettant d’accroître le bien-être et à accéder plus facilement à des informations utiles en matière de santé.

 

Usages des applications de santé cardiaque  

Avec plus de 300 000 applications de santé et de bien-être disponibles dans le monde, il est facile de se perdre en parcourant la boutique d’applications de votre appareil, mais de nombreuses applications peuvent vous aider à adopter des comportements sains et à suivre vos signes vitaux. Lorsqu’il s’agit de données mesurables liées au cœur, on retrouve :

  • Les applications de suivi de la fréquence cardiaque vous permettent de placer votre doigt sur la lentille de l’appareil photo de votre téléphone et de mesurer votre rythme cardiaque en suivant les changements de couleur dans le bout de votre doigt. La mesure de votre fréquence cardiaque peut vous aider à évaluer l’effort fourni lors d’une activité physique, par exemple.

  • Les applications de pression artérielle permettent de saisir manuellement votre dernière mesure de pression artérielle. Certaines applications vous permettent également de brancher un tensiomètre externe (vendu séparément), qui prend la lecture et enregistre automatiquement les données. Ces informations peuvent être consignées sur un graphique ou un diagramme, voire même être envoyées directement à votre médecin de famille.

  • Applications de moniteurs cardiaques conçues pour détecter les battements irréguliers du cœur Ces applications vous demandent d’attacher un appareil spécial (vendu séparément) à votre téléphone intelligent, ou encore de placer vos doigts sur l’appareil ou de tenir l’appareil sur votre poitrine pour prendre un électrocardiogramme (ECG) de l’activité électrique de votre cœur. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour valider l’utilisation des applications de surveillance du rythme cardiaque à grande échelle, mais quelques études ont montré que certains appareils mobiles peuvent, par exemple, détecter la fibrillation auriculaire (la précision doit être évaluée par des études supplémentaires).

L’utilisation par Dialogue des données provenant d’autres applications ou d’appareils portables est limitée pour l’instant, mais nous recherchons activement de nouvelles façons de s’engager auprès de nos patients et d’ajouter à l’expérience de la télémédecine dans le futur.

Outre la technologie, il existe plusieurs moyens bien documentés de réduire les facteurs de risque des maladies cardiaques et d’améliorer votre santé.

  1. Surveillez votre alimentation
    L’équilibre est la clé. Mangez beaucoup de fruits et de légumes, privilégiez les céréales complètes et limitez les gras trans et saturés.

  2. Vérifiez votre pression artérielle
    L’hypertension artérielle augmente le risque de développer une maladie cardiaque.

  3. Arrêter de fumer
    Le tabagisme est le principal facteur de risque des problèmes cardiovasculaires.1 Contactez un professionnel de la santé ou Dialogue pour discuter de la meilleure approche pour vous aider à arrêter le tabac.

  4. Bouger
    Sans exercice, vous augmentez votre risque de maladie cardiaque. L’organisme Heart and Stroke recommande au moins 150 minutes d’activité modérée à rigoureuse par semaine.

  5. Gérer votre stress
    Assurez-vous de prendre du temps pour vous – c’est bon pour votre cœur. Trouvez des stratégies d’adaptation saines ou des applications pour vous aider à maintenir un niveau de stress que vous pouvez facilement gérer. 

Pour vous motiver et vous guider, il existe des applications qui peuvent vous aider à perdre du poids, à gérer votre diabète, à faire plus d’exercice, à vous détendre ou à arrêter de fumer. Avant de commencer, nous vous recommandons de demander à un professionnel de la santé, à Dialogue, à un instructeur de conditionnement physique, à un nutritionniste, ou à un expert, de vous faire des recommandations sur ce qui peut fonctionner pour vous. Recherchez les applications parrainées ou créées par des groupes de défense de la santé ou des organisations médicales établies, car elles sont plus susceptibles de présenter des informations et des conseils fondés sur des preuves. 

 

Ressources

  1. https://www.sciencedaily.com/releases/2015/04/150414212443.htm
  2. https://www.medicalnewstoday.com/articles/317720.php#1
  3. https://www.acsm.org
  4. https://www.statista.com/statistics/699096/leadinghealth-and-fitness-google-play-canada-downloads/
  5. https://www.heartandstroke.ca/get-healthy
  6. https://www.health.harvard.edu/blog/can-app-help-lose-weight-201411207537
  7. Arnold JM, Fitchett DH, Howlett JG, et al. Resting heart rate: a modifiable prognostic indicator of cardiovascular risk and outcomes? Can J Cardiol 2008;24 Suppl A:3A-8A.
  8. Kamshilin AA, Nippolainen E, Sidorov IS, et al. A new look at the essence of the imaging photoplethysmography. Sci Rep 2015;5:10494. doi: 10.1038/srep10494
  9. Warburton DE, Nicol CW, Bredin SS. Health benefits of physical activity: the evidence. CMAJ2006;174(6):801-9. doi: 10.1503/cmaj.051351
  10. https://www.nursing.columbia.edu/news/mobile-app-evidence-based-decision-support-diagnoses-more-obesity-smoking-and-depression
  11. https://www.health.harvard.edu/heart-health/smartphone-apps-for-managing-heart-disease 
  12. https://www.pennmedicine.org/updates/blogs/heart-and-vascular-blog/2019/january/smartphone-heart-health
  13. https://www.health.harvard.edu/heart-health/helping-your-heart-theres-an-app-for-that
Linda Franco

Linda Franco, RN, BSN, BSc (NutrSc), a obtenu sa licence d'infirmière à l'Université du Québec et sa majeure en nutrition à l'Université Columbia de New York. Elle a plus de 8 ans d'expérience en soins infirmiers et 5 ans d'expérience en tant que spécialiste clinique de la santé et du bien-être. Linda croit fermement à la santé holistique, qui considère la personne dans sa globalité - corps, esprit, âme et émotions - dans la recherche d'une santé et d'un bien-être optimaux.